Se connecter

Lexique

Vous cherchez la définition d’un terme spécifique à la voiture électrique ? Automobile Propre a élaboré pour vous ce lexique, qui recense tous les mots et expressions utiles pour mieux comprendre cet univers. Tous les termes jusqu’aux plus techniques y sont expliqués simplement. Le véhicule électrique et son écosystème n’aura plus aucun secret pour vous. N’hésitez pas à le partager !

A

AC (Courant Alternatif)

L’électricité se présente sous deux formes : courant alternatif (AC) ou courant continu (DC). Le courant alternatif est celui qui est produit par les centrales et distribué sur le réseau public. La batterie d’une voiture électrique stocke l’électricité sous forme de courant continu. Pour se recharger, elle doit donc recevoir du courant continu provenant d’une borne rapide ou bien convertir elle-même le courant alternatif en courant continu.

Cette opération est réalisée par le chargeur embarqué à bord du véhicule. Sa puissance exprimée en kilowatts (kW) détermine la vitesse de recharge. Plus elle est élevée, plus la charge est rapide. La plupart des prises et wallbox domestiques ainsi que des petites bornes publiques (voirie, parkings, commerces) délivrent du courant alternatif. Pour bénéficier de leur performance maximale, il est donc recommandé d’opter pour un véhicule équipé d’un chargeur embarqué de puissance élevée. Certaines voitures proposent différentes puissances de chargeur embarqué, disponibles en option. Consultez notre dossier pour en savoir davantage.

Application smartphone

Il existe un grand nombre d’applications smartphones destinées aux usagers de véhicules électriques. Certaines permettent de localiser l’emplacement des bornes de recharge, consulter les tarifs et modalités d’accès, réserver, activer et payer une recharge (Chargemap, Plugshare) . D’autres aident le conducteur à prévoir les arrêts-recharge lors d’un voyage (A Better Routeplanner). Les applications fournies par les constructeurs automobiles offrent la possibilité de contrôler un véhicule à distance : chauffage, climatisation, verrouillage mais aussi de consulter le niveau de batterie et de planifier les recharges.

Autonomie

Désigne la distance maximale franchissable par une voiture électrique disposant d’une batterie entièrement rechargée. L’autonomie de chaque véhicule est évaluée par la norme d’homologation WLTP, en vigueur dans la plupart des pays du monde. Aux États-Unis, la norme EPA est davantage utilisée. En Europe, l’ancien standard NEDC est resté appliqué de 1973 jusqu’à son abandon définitif en 2018. L’autonomie d’une voiture électrique peut être influencée par de nombreux facteurs. Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur l’autonomie des voitures électriques.
Vous pouvez également calculer l’endurance d’une voiture électrique avec notre simulateur d’autonomie en ligne

Autopilot

Système d’aides avancées à la conduite intégré à bord des véhicules Tesla. Il est improprement appelé « autopilot », car il ne permet en réalité pas de bénéficier d’un pilotage entièrement automatisé. Particulièrement abouti, l’autopilot développé par Tesla permet aussi bien d’éviter des accidents que de générer des comportements abusifs de certains utilisateurs (endormissement, diminution de l’attention, démonstrations dangereuses). Le système doit rester sous constante supervision du conducteur, car il peut être incapable d’évaluer des situations complexes ou de prendre des décisions face à certains dangers. Par extension, le terme « autopilot » peut désigner les outils d’aide à la conduite proposés par d’autres constructeurs automobiles.

B

Badge

Voir « carte ».

Batterie

Organe stockant l’électricité. Sa capacité est exprimée en kilowattheure (kWh). Il s’agit du composant le plus coûteux et le plus sensible d’un véhicule électrique. Aussi appelée « pile », « accumulateur », ou « pack », la batterie contient plusieurs éléments imbriqués les un aux autres comme les cellules, modules et diverses pièces d’électronique. Elle est généralement garantie entre 5 et 8 ans ou entre 100 000 et 150 000 km par les constructeurs, dans la limite de 70 % de sa capacité. En effet, une batterie se dégrade progressivement avec le temps ainsi qu’en fonction des comportements de conduite et de recharge de l’utilisateur. Sa durée de vie exploitable est généralement d’une dizaine d’années, soit à-peu-près autant que le véhicule lui-même.

La température interne d’une batterie doit être contrôlée pour qu’elle puisse fonctionner au mieux de ses capacités. Cette opération est réalisée automatiquement par le véhicule, à travers le système de refroidissement. Celui-ci diffère d’un constructeur à l’autre. Certains optent pour un refroidissement par air passif (flux d’air généré par le mouvement du véhicule) ou actif (ventilateurs), moins performant mais plus abordable. D’autres choisissent un circuit de refroidissement par liquide caloporteur. Cette technologie bien plus efficace supplante progressivement les systèmes à air. De plus en plus de véhicules électriques embarquent également un dispositif de préchauffage de la batterie, permettant de la maintenir dans sa fourchette de températures optimales (généralement entre 15 et 25 °C). Cet équipement est particulièrement pertinent par temps froid.

Différentes technologies de batterie sont proposées selon les modèles de voitures. La technologie lithium-ion (Li-Ion) est la plus utilisée actuellement. Cette catégorie inclut plusieurs variants comme la batterie Lithium-Polymère (Li-Po), Lithium-Fer-Phosphate (LiFe/LFP), Lithium-Métal-Polymère (LMP) ou encore Lithium-air. Chacune revendique des caractéristiques plus ou moins évoluées en matière de densité énergétique, durabilité, coût de fabrication, tenue dans le temps, résistance aux fortes puissances et impact environnemental. Les technologies de batterie évoluent très rapidement et rendent cet organe de plus en plus performant, durable et abordable au fil du temps.

Boite de vitesse

À l’exception de quelques rares modèles, toutes les voitures électriques sont dépourvues de boîte de vitesse. Cet organe indispensable aux moteurs thermiques est inutile sur les moteurs électriques. Les roues sont ainsi entraînées grâce à un simple réducteur à pignon fixe. La marche arrière est assurée par inversion du sens du courant dans le moteur électrique. L’absence de boite de vitesse permet aux voitures électriques de réduire considérablement le risque de panne ainsi que les frais d’entretien.

Borne

Boîtier permettant de recharger une voiture électrique ou hybride- rechargeable. Il est composé d’une prise ou d’un câble attaché. Selon les modèles, il peut être équipé d’un bouton d’activation, d’un écran, d’un lecteur de badge ou d’un lecteur de carte bancaire. Une borne désigne aussi bien une wallbox, une borne lente, accélérée, rapide ou ultra-rapide. Elle peut être installée dans un lieu privé comme public, accessible à tous comme à certains utilisateurs.

Borne accélérée

Borne de recharge délivrant une puissance comprise entre 7 et 22 kW.

Borne normale

Borne de recharge délivrant une puissance comprise entre 3 et 7 kW de puissance. Elle est parfois appelée « borne lente ».

Borne rapide

Borne de recharge délivrant une puissance supérieure ou égale à 43 kW.

Borne ultra-rapide

Borne de recharge délivrant une puissance supérieure ou égale à 100 kW. Certaines bornes ultra-rapides actuelles sont capables de fournir jusqu’à 350 kW.

C

Câble

Câble électrique utilisé pour connecter une voiture électrique à une borne ou prise de recharge. Un câble est équipé de connecteurs à chaque extrémité. Ces connecteurs doivent être compatibles avec le port du véhicule, d’une part et le port de la prise ou borne, d’autre part. Il existe différents standards de connecteurs, mais la tendance est à l’uniformisation.

Les véhicules électriques neufs sont souvent fournis avec un câble permettant de se brancher uniquement sur une petite borne publique ou wallbox, plus rarement avec un câble compatible avec une prise domestique. Selon ses propres besoins de recharge, il est possible d’acheter des câbles adaptés une boutique en ligne spécialisée comme Mister EV.

Sur les bornes de recharge rapides et ultra-rapides, le câble est attaché, solidaire de l’équipement. Cela permet de connecter le véhicule en un seul geste, de ne pas avoir à posséder son propre câble et de bénéficier de puissances de recharge très élevées.

Voir définition : câble attaché, connecteur, borne.

Câble attaché

Câble solidaire d’une borne de recharge. L’extrémité du câble comporte un connecteur à brancher sur le véhicule. Il s’agit souvent de bornes rapides et ultra-rapides, dont la puissance élevée impose la présence d’un câble à hautes performances. Il est parfois refroidi par un système à fluide caloporteur intégré à la borne. Les bornes à câble attaché sont plus pratiques pour l’utilisateur, qui n’a pas à se soucier d’acheter et transporter ses propres câbles.

Capacité utile/nominale

La capacité nominale exprime la quantité maximale d’énergie stockable par une batterie. La capacité utile désigne la quantité d’énergie contenue dans la batterie pouvant être utilisée par le véhicule. Exemple : « la batterie de la Peugeot e-208 dispose de 50 kWh de capacité nominale pour 46 kWh utiles ». Ces deux valeurs sont toujours exprimées en kilowattheure (kWh). L’écart entre capacité utile et nominale permet de créer une zone tampon afin d’éviter de profonds cycles de charge et décharge.

Ce léger bridage prolonge la durée de vie de la batterie. Aucune loi n’encadre l’affichage de la capacité utile et nominale d’une batterie de voiture électrique actuellement. Certains constructeurs se contentent ainsi de communiquer l’une ou l’autre, parfois les deux. La capacité utile est la valeur la plus importante pour un utilisateur de voiture électrique, car elle détermine la quantité d’électricité et donc l’autonomie dont il peut bénéficier.

Carte

Carte sans-contact permettant d’activer la recharge sur certaines bornes. Elle peut être fournie par un opérateur de mobilité, un opérateur d’infrastructure de recharge, une entreprise, un commerçant, une collectivité, une concession, un constructeur automobile ou plus rarement un particulier. Elle identifie l’utilisateur afin de réserver l’accès à la borne selon la volonté du propriétaire de l’infrastructure. Une carte peut activer une recharge gratuite ou payante.

Voir définition : opérateur de mobilité

Cellule

Une batterie est composée de plusieurs cellules reliées entre elles. Il s’agit de petits cylindres d’apparence proche d’une pile classique, ou de plaques semblables à une batteries de smartphone. Elles contiennent l’électricité, qui est stockée à travers des éléments chimiques. Les cellules sont souvent regroupées en « modules », eux-mêmes assemblés en « packs » pour former la batterie, à la manière d’une poupée russe. Exemple : « la batterie du Hyundai Kona 64 kWh est composée de 294 cellules contenues dans 98 modules intégrés dans 5 packs ».

Chademo

Standard japonais de connecteur de recharge en courant continu (DC). Il s’est imposé en Europe et dans le monde grâce à Nissan, qui a commercialisé les tous premiers véhicules électriques grand public. Ce standard est cependant en voie de disparition sur notre continent. Il est désormais supplanté par le connecteur européen Combo CCS, plus puissant, flexible et facile à manipuler. Le connecteur Chademo peut délivrer jusqu’à 150 kW de puissance (400 VDC / 350 A). En Chine et au Japon, où ce standard est très développé, sa puissance sera prochainement portée à 500 kW.

Voir définition : connecteur.

Chargeur embarqué

Convertisseur AC-DC embarqué à bord d’un véhicule électrique ou hybride-rechargeable. Cet appareil intégré à la voiture transforme le courant alternatif (AC) du réseau en courant continu (DC), qui est la forme stockée par la batterie. Sa puissance, exprimée en kilowatts (kW), détermine la vitesse à laquelle le véhicule peut charger lorsqu’il est branché sur une prise domestique, wallbox ou petite borne publique. Les caractéristiques d’un chargeur embarqué peuvent fortement varier d’une voiture à l’autre. Des puissances différentes peuvent parfois être proposées en option sur un même modèle. Il est donc primordial de vérifier ce critère avant l’achat ou la location d’un véhicule électrique. Privilégiez un chargeur embarqué de puissance élevée si vous souhaitez recharger fréquemment en dehors de votre domicile.

Combo CCS

Standard européen de connecteur de recharge en courant continu (DC). Côté véhicule, le port Combo CCS est compatible avec le connecteur Combo CCS mais également avec le connecteur type 2. La quasi-totalité des voitures électriques commercialisées en Europe sont aujourd’hui équipées d’un port Combo CCS. Il est plus puissant, flexible et facile à manipuler que les autres standards comme le Chademo. Le connecteur Combo CCS peut délivrer jusqu’à 350 kW de puissance (200-1000 VDC / 500 A).

Voir définitions : « connecteur », « type 2 » et « chademo »

Connecteur

Embout placé aux extrémités d’un câble de recharge. Il est destiné à connecter le câble à un véhicule électrique, d’une part et à une borne, de l’autre. Le connecteur d’un véhicule peut différer de celui d’une borne. Ainsi, plusieurs variétés de câbles doivent être utilisés pour les relier. Certaines bornes sont toutefois équipées de câbles attachés (équipées d’un seul connecteur, côté voiture) et simplifient la vie de l’utilisateur.

Il existe différentes normes de connecteurs. La tendance est à l’universalisation grâce au connecteur « Combo CCS », qui est la norme imposée en Europe. Ce standard autorise une très large fourchette de puissances et permet de recharger aussi bien en courant alternatif (AC) qu’en courant continu (DC). Sa manipulation et son branchement sont facilités. La norme Combo CCS supplante progressivement les précédents standards, lancés de façon anarchique à l’époque des toutes premières voitures électriques.

Consortium

Société créée par un groupe de constructeurs automobiles et/ou d’industriels. Dans le domaine de la voiture électrique, les consortiums sont destinés à former un écosystème favorable (bornes, services, équipements, etc.) Le plus célèbre des consortiums est le réseau de bornes Ionity. Créé par les groupes BMW, Daimler, Ford et Volkswagen puis rejoint par Hyundai, Ionity détient plus de 330 stations de recharge ultra-rapides à travers l’Europe.

D

DC (Courant continu)

L’électricité se présente sous deux formes : courant alternatif (AC) ou courant continu (DC). Le courant continu est celui qui est stocké dans la batterie. Il désigne également la recharge rapide et ultra-rapide des voitures électriques. Le courant continu est obtenu par conversion du courant alternatif, qui est la forme fournie par le réseau public. Cette opération est réalisée par un convertisseur intégré à la borne de recharge rapide. Ainsi, le courant continu parvient directement dans la batterie sans passer par le chargeur embarqué du véhicule. Cela permet de recharger à des puissances très élevées. Lorsque le véhicule est branché à une borne AC, la conversion est réalisée par le chargeur embarqué du véhicule. Consultez notre dossier pour en savoir davantage.

Voir la définition : AC (Courant alternatif).

E

Ecoconduite

Comportement de conduite favorisant une faible consommation d’énergie. Les voitures électriques sont particulièrement sensibles aux différentes attitudes qu’un conducteur peut adopter. Conduire calmement et avec anticipation permet de réduire fortement la consommation et donc d’augmenter l’autonomie. À l’inverse, des accélérations nerveuses et freinages tardifs contribuent à augmenter la consommation et réduisent le rayon d’action du véhicule. N’hésitez pas à consulter notre dossier sur l’écoconduite.

Electromobiliste

Automobiliste utilisant une voiture électrique.

EPA

Norme appliquée aux États-Unis pour l’homologation des performances des véhicules légers. Elle est souvent citée en Europe pour être comparée à la norme WLTP, notamment concernant les véhicules Tesla.

Voir définitions : WLTP et autonomie

F

Facturation au forfait

Mode de facturation basé sur un forfait fixe. Il permet de recharge une quantité déterminée d’énergie ou de temps à prix unique (exemple : 10 € pour 50 kWh ou 5 € pour 1 heure de recharge). Ce type de facturation est généralement réservé aux abonnés ou titulaires du badge d’un réseau de recharge. Il est parfois appliqué par des commerces au bénéfice de leurs clients dans le cadre d’une recharge gratuite ou à bas prix.

Facturation au kWh

Mode de facturation de la recharge basé sur la consommation d’électricité. Il s’agit d’un système identique aux pompes à carburant : l’utilisateur paye uniquement l’énergie qu’il consomme. Plus juste que la facturation « au temps » pour l’utilisateur, ce mode est peu répandu. Pour appliquer ce type de tarif, l’opérateur de borne doit en effet intégrer un compteur homologué « MID » à chacune de ses prises. Cet équipement est imposé par la loi pour vendre de l’électricité. Peu de bornes en étant équipées, la facturation au « kWh » est aujourd’hui relativement rare.

Voir définition : facturation au temps

Facturation au temps

Mode de facturation de la recharge basé sur le temps passé à recharger ou branché sur la borne. Il peut s’agir d’un prix par minute ou par tranche horaire (par exemple : 1 € par tranche de 5 minutes, 10 € par forfait d’une heure, etc.). Le temps peut être décompté en fonction de la durée de recharge ou de la durée du branchement (même sans recharger), parfois les deux. De nombreux opérateurs de bornes appliquent ce tarif, qui est souvent jugé inéquitable pour l’utilisateur. Il est très répandu car, pour facturer « au kWh » (selon la consommation d’électricité), la borne doit obligatoirement décompter l’énergie au moyen d’un compteur homologué « MID ».

Voir définition : facturation au kWh, opérateur de borne

Freinage régénératif

Système de frein moteur permettant de générer de l’électricité. Il est parfois appelé « mode B ». Le freinage régénératif est l’un des plus grands avantages de la voiture électrique. Il produit de l’électricité à partir de l’énergie cinétique issue du freinage et décélérations pour recharger partiellement la batterie. Cette technologie exploite un principe bien connu : lorsqu’un moteur électrique tourne dans le vide, il se transforme en générateur.

Ainsi, en appuyant sur la pédale de frein ou tout simplement en levant le pied de l’accélérateur, le moteur cesse d’être alimenté en électricité. Il continue cependant à tourner, entraîné par les roues. Le moteur génère alors de l’électricité, qui est stockée dans la batterie et augmente légèrement l’autonomie. Certains modèles de voitures électriques permettent de régler la puissance du freinage régénératif, via des palettes au volant ou sur le sélecteur de position. Le freinage régénératif présente également l’avantage d’épargner les plaquettes. Certains propriétaires de voitures électriques disposent toujours du jeu de plaquettes d’origine malgré plus de 200 000 km parcourus.

G

Gireve

Groupement pour l’itinérance des recharges électriques de véhicules. Il s’agit d’une plateforme d’interopérabilité destinée à faciliter la recharge sur différents réseaux de bornes. Le système met en relation les opérateurs de bornes (propriétaires de bornes) et les opérateurs de mobilité (fournisseurs d’accès à la recharge). Concrètement : lorsqu’un utilisateur s’identifie sur une borne de recharge avec un badge, sa demande d’accès transite par GIREVE pour parvenir jusqu’à l’opérateur de mobilité concerné, qui valide ou non le lancement de la recharge (en fonction de la validité de l’abonnement, de la carte bancaire renseignée, etc.).

Voir définition : opérateur de borne, opérateur de mobilité, badge (carte)

I

Infrastructure de recharge

Ensemble des équipements qui constituent une borne de recharge (boîtier, câbles, coffret, transformateur, électronique, etc.). Ce terme peut également désigner l’ensemble des prises et bornes d’une zone géographique donnée (exemple : « l’infrastructure de recharge doit encore se développer en France »). Il est parfois abrégé « IRVE », qui signifie « Infrastructure de Recharge pour Véhicule Électrique ».

K

kW (Kilowatt)

Unité de mesure de la puissance d’un moteur, d’une batterie ou d’une borne de recharge. Cette unité peut être convertie en cheval-vapeur pour mieux saisir les performances d’un moteur. 1 kW = 1,36 ch.

kWh (Kilowattheure)

Unité de mesure d’une quantité d’électricité. Elle exprime l’énergie stockée dans une batterie, fournie par une recharge ou consommée lors d’un trajet. 1 kWh correspond à une puissance de 1 000 watts délivrée pendant une heure. 1 kWh = 1 000 Wh.

KWh/100 km

Consommation moyenne d’une voiture électrique ou hybride- rechargeable sur 100 kilomètres. Il s’agit de l’équivalent des « litres aux cent kilomètres » pour les véhicules électrifiés. 15 kWh/100 km = 15 kWh d’électricité consommés en moyenne pour réaliser 100 km.

L

Levier de vitesse

Les voitures électriques étant dépourvues de boite de vitesse, elles ne sont pas à proprement parler équipées de levier de vitesse. Un organe d’apparence similaire appelé « sélecteur » permet de placer le véhicule en position « D » (marche avant), « R » (reculer), « N » (point mort) et parfois « B » (freinage régénératif renforcé), comme sur une voiture à boite automatique. Certains modèles remplacent le levier par de simples boutons placés sur la console ou sur un commodo.

M

Mode B

Autre appellation du freinage régénératif.

Voir définition : freinage régénératif.

Monophasé

Le courant alternatif (AC) qui circule dans le réseau public peut être distribué sous forme « monophasée » ou « triphasée » à votre domicile. En France, l’immense majorité des logements reçoivent du courant monophasé. Le courant triphasé est réservé aux habitations, commerces et industries fortement consommateurs. Pour en bénéficier, il faut disposer d’une installation électrique adaptée ainsi que d’un compteur et d’un abonnement spécifique. Le triphasé permet d’installer une wallbox d’une puissance supérieure à 7 kW et donc de recharger plus rapidement une voiture électrique. Attention : le véhicule doit être équipé d’un chargeur embarqué compatible avec le courant triphasé. Le cas échéant, il ne pourra se recharger qu’à de plus faibles puissances. Consultez attentivement la fiche technique fournie par le constructeur.

N

NEDC

Norme européenne obsolète d’homologation des performances des véhicules légers. Elle est restée en vigueur de 1973 jusqu’à son abandon définitif en 2018.

Voir définitions : WLTP et autonomie.

Nm (Newton-mètre)

Unité de mesure du couple d’un moteur, quelle que soit l’énergie utilisée. Sur les voitures électriques, le couple est généralement délivré instantanément. Cela permet d’obtenir de vives accélérations.

O

Opérateur de mobilité

Entreprise offrant un service d’accès à la recharge sur plusieurs réseaux de bornes. Elle fournit une carte sans-contact à ses utilisateurs, qui leur permet d’activer les bornes de différents réseaux situées en France et/ou en Europe. Le service est généralement payant sous forme d’abonnement, de forfait, de commissions appliquées à chaque recharge et/ou d’achat du badge. L’utilisateur peut toutefois accéder à des bornes gratuites avec la même carte. Lorsque la recharge est payante, le règlement s’effectue automatiquement à travers le moyen de paiement renseigné lors de l’inscription au service. Souscrire à un badge d’opérateur de mobilité permet de simplifier les recharges hors de son domicile.

P

Palettes au volant

Sur certains modèles de voitures électriques comme le Hyundai Kona et le Kia e-Niro, les palettes au volant servent à ajuster manuellement l’intensité du freinage régénératif. Elles sont situées de part et d’autre du volant. La palette gauche augmente le freinage jusqu’à l’arrêt complet en cas de pression continue. La palette droite réduit le freinage pour privilégier l’élan du véhicule.

Voir définition : freinage régénératif

Plateforme

Tout véhicule est construit sur une « plateforme », parfois appelée « base » ou « architecture », qui contient généralement le châssis, le bloc moteur et la batterie (dans le cas des voitures électriques). Plusieurs modèles de différents constructeurs ou non peuvent exploiter une même plateforme. Le partage de plateformes communes est un moyen d’optimiser les coûts de développement et de fabrication pour les constructeurs automobiles.

Port de recharge

Prise située sur le véhicule, protégée par une trappe. Elle est destinée à la recharge, qui s’effectue au moyen d’un câble. Le connecteur situé à l’extrémité du câble peut se présenter sous différents standards et doit donc être compatible avec celui du port de recharge. La quasi-totalité des véhicules intègrent aujourd’hui un port de recharge au standard européen Combo CCS, qui est rétrocompatible avec le type 2. Les anciens modèles de voitures électriques sont équipées de ports type 1 (obsolète) ou type 2.

Voir définitions : trappe de recharge, Combo CCS, type 2

Pourcentage

Mode de représentation de la quantité d’énergie restante dans une batterie. Comme sur un smartphone ou un ordinateur portable, le pourcentage est utile pour connaître le niveau de batterie d’une voiture électrique. Les voitures électriques peuvent afficher cette information de différentes façons : sous forme de kilomètres d’autonomie restants, sous forme de pourcentage ou les deux. Les constructeurs ne se sont pas harmonisés à ce sujet et certains ne communiquent pas le pourcentage de batterie en temps réel. Il est parfois possible de personnaliser cet affichage via les réglages du tableau de bord.

Prise domestique

Prise classique située à domicile. Recharger une voiture électrique sur une prise domestique est possible mais pas idéal. Ces prises qui équipent nos maisons ne peuvent délivrer davantage que 2,4 kW, une puissance très faible pour un véhicule électrique. Y faire le plein nécessite beaucoup de temps : entre 10 et 40 heures selon la capacité de batterie. Une prise domestique n’est d’ailleurs pas toujours correctement reliée à la terre ni suffisamment calibrée ou reliée au tableau pour satisfaire les exigences de sécurité d’une voiture électrique. Certains véhicules peuvent tout simplement refuser de lancer la recharge par précaution. D’autres l’acceptent, mais risquent de provoquer une surchauffe de l’installation. Si vous ne connaissez pas ou avez des doutes sur la qualité de votre installation électrique, évitez donc d’y recharger un véhicule et sollicitez un spécialiste.

Prise renforcée

Prise domestique spécifiquement conçue pour la recharge d’une voiture électrique. Elle est parfois appelée prise Green’Up. Très peu coûteuse (entre 60 et 200 € selon les options), la prise renforcée peut être installée simplement et presque partout où l’électricité est disponible. C’est une solution très économique pour recharger chez soi au quotidien. La prise renforcée est toutefois limitée par sa faible puissance : 3,7 kW au maximum. Les véhicules s’y rechargent ainsi très lentement. Il faut compter environ 13 heures pour le plein complet d’une voiture comme la Peugeot e-208 et plus de 27 heures pour une Tesla Model S P100D. Une nuit de recharge suffit cependant à récupérer assez d’énergie pour la plupart des trajets classiques de la journée.

Puissance

Voir définition : kilowatt (kW).

Q

QR Code

Code-barres présent sur certaines bornes publiques. Scanné par un smartphone, il dirige l’utilisateur vers un site internet lui permettant d’activer et de payer une recharge. C’est un moyen d’accéder aux bornes et de régler par carte bancaire, lorsqu’on ne dispose pas de badge d’opérateur de mobilité. Le tarif appliqué pour ce mode de paiement est parfois moins avantageux.

R

Recharge

Action de chargement d’une batterie. Contrairement aux véhicules thermiques, les voitures électriques ne dépendent pas uniquement des stations-service pour s’approvisionner. Elles peuvent se recharger chez leur propriétaire, dans un parking public ou privé, une entreprise, sur la voie publique, une aire d’autoroute, un commerce, etc. N’importe-quel endroit où l’électricité est disponible (réseau public) ou peut être générée (panneaux solaires, éoliennes, centrale hydroélectrique) constitue un point de recharge, s’il est équipé d’une prise ou borne.

La recharge s’effectue au moyen d’un câble qui est attaché à la borne ou fourni par l’utilisateur. Les embouts sont appelés « connecteurs » et doivent être compatible d’un part, avec la borne et de l’autre, avec le véhicule à recharger. Voir définition : connecteur.

Recharge de 0 à 80%

Entre 0 et 80 % de sa capacité utile, une batterie de voiture électrique est généralement capable de charger à puissance élevée. Au-delà, le débit est fortement réduit pour des raisons physiques. Le phénomène peut être comparé au remplissage d’une bouteille d’eau : le robinet est grand ouvert lorsque le contenant est vide, puis abaissé avant d’atteindre le goulot pour éviter tout débordement. C’est pour cette raison que la « vitesse de recharge de 0 à 80 % » est fréquemment communiquée par les constructeurs. Elle est particulièrement utile dans le cas des recharges sur bornes rapides et ultra-rapides. Au quotidien, la réduction de débit entre 80 et 100 % n’a aucun impact sur l’utilisateur, le véhicule étant souvent chargé lentement tout au long la nuit.

Voir définition : batterie

Recharge gratuite

Certains opérateurs de bornes permettent aux utilisateurs de recharger gratuitement. L’accès peut être entièrement libre ou réservé aux possesseurs d’un badge spécifique, aux clients d’un commerce ou membres d’une entreprise. Face à la croissance du marché des véhicules électriques, aux coûts élevés des infrastructures de recharge et de l’électricité, le nombre de bornes gratuites réduit au fil du temps.

Refroidissement

Une batterie de voiture électrique doit être équipée d’un système de refroidissement pour fonctionner au mieux de ses capacités.

Voir définition : batterie.

Réseau de bornes

Ensemble de bornes appartenant à une même entreprise, collectivité, organisation ou consortium. Un réseau propose généralement des modalités d’accès et une tarification de la recharge commune à toutes ses bornes. Il peut se limiter à un périmètre local (ville, métropole, région, etc.) comme très vaste (Union européenne ou monde entier). Les opérateurs de mobilité permettent de se recharger sur plusieurs réseaux de bornes au moyen d’une carte d’accès unique.

REX

Acronyme de prolongateur d’autonomie (Range EXtender). Désigne un dispositif d’extension d’autonomie par moteur thermique à bord d’un véhicule électrique. Popularisé par la BMW i3 qui le proposait en option, le REX n’est plus du tout commercialisé de nos jours. La technologie consistait à recharger la batterie d’une voiture électrique au moyen d’un petit moteur essence, à activer uniquement en cas d’urgence ou de besoin ponctuel (long trajet). Elle a été totalement abandonnée avec l’augmentation de la capacité des batteries actuelles et la croissance de l’infrastructure de recharge.

S

SOH

Acronyme désignant l’état de santé d’une batterie (state of health). Exprimé en pourcentage, le SOH évalue le niveau d’usure d’une batterie de voiture électrique. Il ne s’agit pas d’une norme standardisée, chaque outil de mesure du SOH possédant son propre mode de calcul. Connaître le SOH d’une voiture électrique est particulièrement utile dans le cas d’un achat d’occasion. Plusieurs sociétés proposent un kit d’évaluation du SOH adapté à cette situation.

Voir définition : batterie

T

Température

La météo influe sur le fonctionnement d’une voiture électrique. Ainsi, une vague de froid peut réduire significativement l’autonomie, la batterie n’étant pas dans sa plage de températures optimales. L’utilisation du chauffage, s’il ne s’agit pas d’une pompe à chaleur, contribue également à la diminuer. Pour limiter l’impact du froid intense sur l’autonomie, il est par exemple possible de chauffer son véhicule à distance lorsqu’il est branché sur une borne de recharge.

En été, les canicules peuvent aussi affecter l’autonomie. Lorsqu’elles sont équipées d’un circuit de refroidissement à fluide caloporteur, les batteries sont toutefois protégées des surchauffes. La climatisation reste un équipement consommateur et son usage peut parfois diminuer légèrement le rayon d’action du véhicule.

Voir définition : batterie

Temps de charge

Désigne le temps nécessaire pour recharger la batterie d’une voiture électrique. Celui-ci varie en fonction de la puissance délivrée par la prise ou borne de recharge et des caractéristiques du véhicule. Ainsi, le temps de charge d’une voiture électrique peut s’étaler de quelques dizaines de minutes (borne ultra-rapide) à plusieurs dizaines d’heures (prise domestique).

À l’inverse d’un réservoir de carburant, une batterie ne peut pas se remplir à débit constant. La puissance reçue décroît progressivement autour de 60 à 70 % pour diminuer fortement à partir de 80 %. Cette particularité diffère parfois selon les modèles, certains tolèrent de fortes puissances jusqu’à des pourcentages élevés.

Pour cette raison, les constructeurs automobiles communiquent souvent un « temps de charge de 0 à 80 % ». C’est une information utile dans le cas d’une recharge sur borne rapide ou ultra-rapide. Branché sur une prise domestique ou wallbox, la puissance est davantage linéaire, car elle est considérablement moins élevée.

N’hésitez pas à consulter notre simulateur de temps de charge en ligne.

Thermique

Véhicule équipé d’un moteur thermique, à combustion interne. Il désigne communément les voitures essence et diesel mais s’étend par définition à tout véhicule nécessitant la combustion d’un carburant pour se déplacer (GPL, GNV, éthanol E85, biodiesel…).

Trappe de recharge

Sur un véhicule électrique ou hybride-rechargeable, niche dans laquelle se trouve la prise destinée à la recharge. Elle peut être placée à divers endroits selon les modèles : sur la calandre, sur une des ailes avant ou arrière, sur le capot, dans un montant de portière, proche du pare-choc arrière ou même dissimulée dans un phare. Quelques véhicules électriques disposent de deux trappes : l’une pour la recharge AC, l’autre pour la recharge DC. Les véhicules hybrides-rechargeables disposent d’une trappe de recharge séparée de la trappe à carburant.

Triphasé

Voir définition : monophasé.

Type 2

Standard européen de connecteur de recharge en courant alternatif (AC). C’est le plus répandu en Europe, où il est désormais intégré au connecteur Combo CCS. Aussi appelé « Mennekes », le type 2 accepte jusqu’à 43 kW de puissance. Pour en savoir plus sur le connecteur type 2, consultez notre dossier.

Voir définition : connecteur

Type 3c

Standard abandonné de recharge en courant alternatif (AC). Le connecteur type 3c s’est principalement développé en France en raison de contraintes obsolètes de sécurité. Renault a massivement déployé des bornes intégrant le connecteur type 3c dans ses concessions. Les premières Renault Zoé étaient ainsi livrées avec un câble type 3c (côté borne) / type 2 (côté voiture). Le standard type 3c a été définitivement abandonné en 2013 afin de généraliser le standard européen type 2, plus puissant et facile à manipuler. Pour en savoir plus sur l’histoire du connecteur type 3c, consultez notre dossier.

Voir définition : type 2

Type E/F

Standard européen de prise domestique. La prise de type E/F est aussi appelée type E en France et en Belgique, où elle intègre une broche réservée à la terre. Elles sont appelées type F ou « Schuko » dans le reste de l’Europe, où la terre est connectée par une petite lamelle. Dans tous les cas, ce type de prise permet de recharger une voiture électrique à très faible puissance : 2,4 kW ou 3,7 kW lorsqu’il s’agit d’une « prise renforcée ». Elle doit être correctement reliée au tableau électrique, disposer d’une section de câble adaptée aux fortes intensité et connectée à une mise à la terre conforme pour assurer une recharge en toute sécurité. Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur les différents types de prises.

Voir définitions : prise domestique et prise renforcée.

W

Wallbox

Boîtier mural permettant de recharger une voiture électrique. Les wallbox sont principalement installées chez des particuliers, entreprises et petits commerces. Il s’agit d’une alternative plus robuste et puissante à la prise domestique. D’un coût abordable, elles sont destinées aux recharges quotidiennes à vitesse faible à moyenne pour réaliser un plein en une nuit ou en une poignée d’heures. La grande majorité des wallbox dispense du courant alternatif (AC) entre 3 et 22 kW. Plus rares et beaucoup plus chères, les wallbox en courant continu (DC) sont réservées aux professionnels. Elles délivrent généralement entre 20 et 30 kW de puissance.

WLTP

Norme internationale destinée à homologuer les performances des véhicules légers. La norme WLTP est l’acronyme de « Worlwide harmonized light vehicles test procedures », soit « procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers » en français. Elle est notamment exploitée pour déterminer l’autonomie et la consommation moyenne des voitures électriques. La norme WLTP a remplacée l’ancien cycle NEDC en 2018.

Voir définition : autonomie.

Publicité


Automobile Propre

Automobile Propre est un site d'information communautaire qui est dédié à tout ce qui concerne l'automobile et l'environnement. Les thématiques les plus populaires de notre blog auto sont la voiture électrique et les hybrides, mais nous abordons également la voiture GNV / GPL, les auto à l'hydrogène, les aspects politiques et environnementaux liés à l'automobile. Les internautes sont invités à réagir aux articles du blog dans les commentaires, mais également dans les différents forums qui sont mis à leur dispositon. Le plus populaire d'entre eux est certainement le forum voiture électrique qui centralise les discussions relatives à l'arrivée de ces nouveaux véhicules. Un lexique centralise les définitions des principaux mots techniques utilisés sur le blog, tandis qu'une base de données des voitures (commercialisées ou non) recense les voitures électriques et hybrides.