Comme chaque année, l’EPA révise l’autonomie des voitures électriques. L’organisme dévoile désormais les nouvelles valeurs des Tesla Model 3.

En charge d’homologuer les valeurs de consommations des voitures présentes sur le territoire américain, l’Environmental Protection Agency met régulièrement à jour sa base de données. Après une récente mise à niveau, la Tesla Model 3 monopolise les premières places avec ses différentes versions.

Entre autres retouches cosmétiques ou liées à l’équipement embarqué, la berline électrique a récemment adopté une pompe à chaleur. Ce dispositif permet de réduire encore les consommations et d’augmenter très logiquement l’autonomie. Alors qu’elle occupait une place de choix dans les colonnes de l’EPA, la berline électrique améliore encore ses scores.

La Hyundai Ioniq Electric joue les trouble-fête

Preuve en est avec la Model 3 Standard Range Plus (Autonomie Standard Plus), qui occupe la 1re marche du podium, avec une efficience de 141 MPGe (conversion électrique du traditionnel Miles Per Gallon) et une autonomie de 250 miles (402 km). Elle est suivie par la nouvelle Tesla Model 3 Longe Range AWD avec un indice de 134 MPGe pour une autonomie remarquable de 353 miles (568 km).

La berline californienne est aussi rejointe par le Tesla Model Y, avec des indices toutefois en léger retrait, mais très honorables dans le segment des voitures électriques. Mais la suprématie de la firme de Palo Alto n’est pas totale puisque la 3e place du podium est occupée par… la Hyundai Ioniq Electric : malgré une autonomie de seulement 170 miles (273 km), la compacte coréenne fait mieux que la grande majorité des Tesla avec une consommation de 133 MPGe.