Catégories : Voiture électrique
| Sur
18 septembre 2018 16:17

Volkswagen dévoile sa plateforme électrique MEB

Par Hugo LARA @hugolaramars

Pierre angulaire du programme électrique du groupe Volkswagen, la plateforme MEB a été dévoilée lundi. Annoncée depuis plusieurs années, elle servira de base à 10 millions de véhicules électriques à travers les différentes marques du groupe. Dès 2019, elle donnera naissance à son premier modèle : la Volkswagen « I.D. ».

« [C’]est un des projets les plus importants de l’histoire de Volkswagen, une étape technologique similaire au passage de la Bettle à la Golf ». C’est ainsi que Thomas Ulbirch, le directeur du programme électrique de Volkswagen, a consacré la présentation de la plateforme MEB, lundi à Dresde. La « Modular Electric drive Matrix » doit en effet permettre aux marques du groupe de mettre plusieurs dizaines de modèles 100% électriques sur le marché.

A terme, 10 millions de véhicules devraient exploiter la plateforme selon Volkswagen. D’ici 2020, le constructeur prévoit déjà d’en vendre 150.000 exemplaires, dont 100.000 sous sa gamme I.D. Le premier, une citadine sobrement baptisée du même acronyme I.D., sortira de l’usine de Zwickau fin 2019. Suivront les autres modèles de la gamme, l’I.D. Buzz, l’I.D. Crozz et l’I.D. Vizzion. Fin 2022, quatre marques du groupe devraient commercialiser un total de 27 modèles utilisant la plateforme.

De « l’électrique pour tous » à prix abordable

Rompant avec les tarifs élevés de ses véhicules électriques actuels, Volkswagen promet des modèles « pour tous […] à prix abordables ». Enivré par le lancement de son châssis, le constructeur déclare même vouloir « transformer le véhicule électrique d’un produit de niche en best-seller ».

Volkswagen annonce investir 1,2 milliards d’euros sur le site de Zwickau afin de le transformer en « centre de compétences » pour la mobilité électrique, où seront exclusivement produites les plateformes MEB. L’usine de Braunschweig, d’où sortent déjà les batteries de l’e-Up, l’e-Golf et du Passat GTE, est en cours d’agrandissement afin de se préparer à l’assemblage de 500.000 batteries par an à terme. Enfin, le site de Salzgiter a commencé la production en pré-série des rotors et stators qui équiperont les moteurs électriques de la gamme I.D. montés sur la plateforme MEB. L’usine se veut également un « centre d’excellence de la batterie », dans lequel Volkswagen développera et fabriquera cellules et modules de batterie.

En parallèle au lancement de sa plateforme, le groupe a également présenté un prototype de chargeur domestique baptisé « Volks-Wallbox ». Un équipement qui se veut « abordable et pratique » qui sortira probablement l’année prochaine en même temps que l’I.D.

Hugo LARA @hugolaramars

Hugo est un journaliste spécialisé dans l'environnement, l'aménagement urbain, les transports propres et énergies renouvelables. Il sonde l'évolution des pays dans ces domaines et rêve de pouvoir un jour voyager en avion électrique.

Lire les commentaires

  • Si on considère que les Tesla S et X ne relèvent pas réellement de la production de grande série,
    finalement Peugeot et Volkswagen vont arriver en Europe quasiment en même temps que la Model 3.
    En tous cas la ID est plus attendue que la e-tron !

  • Les chiffres ne font pas réver, 150000 d'ici 2020, 500000 batteries par an à terme (quand...le terme !!)
    Pour une entreprise de la taille de VW c'est peanuts. (6 millions de véhicules par an)
    Ils y vont lentement 5 a 10% de VE a horizon 202x.

    Mais, restons positif, la machine est en route, un peu forcé par le contexte de tricherie et la pression tesla + asiatiques qui commence à faire peur.
    Les e-golf et e-up bien que trop chères sont des réussites techniques (mis à part l'autonomie qui n'a pas évoluée comme c'était prévu au départ). VW pourrait faire de bons VE.

    On va leur laisser le bénéfice du doute et croire qu'ils y vont vraiment. on attend donc fin 2019 pour en voir une en vrai !!

  • OK, de la communication à la VW. S'ils le font comme ils le disent aujourd'hui ça va bousculer certains, prenons date pour 2022. Petit rappel, sans Tesla qui a botté le cul des constructeurs généralistes, on en serait pas là. Reste à voir les infrastructures de recharges.

    • le petit rappel Fan Boy n'est pas nécessaire ... Surtout que Tesla produit des véhicule très chère donc pas de rapport la ...

  • Bizarre, sur le schéma on voie que le moteur est a l'arrière mais sur les photos de la plateforme y en a pas une de l'arrière pour confirmer et vraisemblablement le moteur est a l'avant (vaut mieux sinon y a pas de coffre...)
    Bref y a un truc louche... genre on branche a l'arrière, le chargeur est placé devant et le moteur est placé derrière ou le schéma n'a rien a voir avec le reste ou faut qu'on m'explique...
    Si c'est la super méga plateforme tant attendu depuis des années y a 2-3 choix techniques qui mériteraient un approfondissement

      • Pas sure qu'elle disparaisse de sitot, comme elle est utilisée pour alimenter les warnings et autres systêmes critiques quand tout le reste est en rade...
        Bon ca serait bien de mettre des batteries 12V au lithium à la place des vieilles et pesantes batteries plombs par contre :)

    • C'est de la tôle soudée point par point comme toute les voitures.
      Fin de la coque auto-porteuse, retour au chassis plate-forme, je trouve que ça fait... rationnel.

  • Ils ont inventé la volksbox! La wallbox du peuple. MDR! enfin une innovation grandiose. Et non, cette box n'est pas un "chargeur", Hugo, mais juste une prise de courant haut de gamme!

  • Mouai...j'attends de voir du concret car pour l'instant l'E-golf est quand même chére..loin d'être la voiture du peuple..
    Ils ont eu des nouveaux accord pour les batteries pour annoncer de si grand nombre /an ?

Ce site utilise les cookies.