Un propriétaire de BMW i3 affirme n'avoir jamais changé les disques et plaquettes de frein depuis son achat. Sa voiture affiche 277.000 km au compteur.

Les retours d’expérience des utilisateurs de voitures électriques passionnent. D’autant plus lorsqu’ils roulent sur plusieurs centaines de milliers de kilomètres. C’est le cas d’Helmut Neumann, propriétaire allemand d’une BMW i3. Rapporté par BMWBlog, l’utilisateur déclare rouler avec le système de freinage d’origine alors que son véhicule affiche 277.000 km. Une longévité record, là où les plaquettes doivent généralement être changées tous les 30.000 à 60.000 km sur une voiture thermique.

« En dehors de l’immense plaisir de conduite, la BMW i3 est tout simplement une voiture extrêmement économique » explique l’homme, qui a acheté sa voiture en 2014. «Cela s’applique à la fois à la consommation d’énergie et aux coûts d’entretien » ajoute t-il, sans davantage préciser. Les voitures électriques sont réputées pour user bien moins rapidement les plaquettes. Grâce au freinage régénératif, qui ralentit le véhicule via le moteur et permet de récupérer de l’énergie, les pièces sont peu sollicitées. Son efficacité dépend cependant du comportement du conducteur. Pour afficher une telle performance, nul doute qu’Helmut Neumann a adopté une conduite économique et bien anticipé les phases de freinage et décélération de sa BMW i3.