Quelles voitures électriques offrent le plus d’autonomie en hiver ?


Publicité

Par -9 °C sur les routes norvégiennes, la voiture électrique qui offre la meilleure autonomie n’est pas celle qui en promet le plus. C’est ce que rappelle un test comparatif effectué par le média Dinside.

12 voitures testées sur 2 hivers

Après avoir déjà réalisé un premier comparatif en 2019, le magazine norvégien a ajouté 6 nouveaux modèles de voitures électriques. Les résultats des 2 enquêtes de Dinside ne peuvent cependant pas être mélangés, en raison d’une différence essentielle : la température extérieure.

L’hiver précédent, les Tesla Model S, Hyundai Kona électrique, Kia e-Niro, Jaguar i-Pace, BMW i3 et Nissan Leaf avaient été soumis à une ambiance glaciale variant de -6 à -19 °C.

Capacité de la batterie Autonomie WLTP
Tesla Model S 100 kWh 639 km
Hyundai Kona 64 kWh 449 km
Kia e-Niro 64 kWh 455 km
Jaguar i-Pace 90 kWh 470 km
BMW i3 42 kWh 306 km
Nissan Leaf 40 kWh 270 km

Les essais programmés cette saison avec les Kia e-Soul, Audi e-tron, Tesla Model 3, Mercedes EQC, Renault Zoé et Hyundai Ioniq se sont déroulés sous une température constante de -9 °C.

Capacité de la batterie Autonomie WLTP
Kia e-Soul 64 kWh 452 km
Audi e-tron 86 kWh 431 km
Tesla Model 3 72 kWh 567 km
Mercedes EQC 80 kWh 417 km
Renault Zoé 52 kWh 395 km
Hyundai Ioniq 38 kWh 311 km

Différentes observations peuvent toutefois être confrontées entre les 2 éditions.

Conditions de conduite

Au début de cet hiver 2020-2021, les 6 modèles de voitures électriques testés ont évolué ensemble en colonne, à une vitesse moyenne de 75 km/h.

« Pendant les 10 premiers kilomètres, le chauffage, le dégivrage et les sièges chauffants ont été utilisés normalement », indique Dinside, sans préciser comment ces équipements ont ensuite été exploités.

Quoi qu’il en soit, les engins ont dû faire face à l’augmentation de la résistance interne des batteries en raison du froid, au fonctionnement d’équipements énergivores, et à la surconsommation provoquée par le fait de rouler dans la neige et la gadoue.

À ce jeu sont avantagés les modèles qui embarquent les technologies les plus performantes en matière de gestion de la température à bord et des packs lithium-ion.

Les modèles coréens à nouveau les plus sobres

Lors de la précédente enquête, les Kia e-Niro et Hyundai Kona électriques avaient été distingués pour leur sobriété, conservant au moins 73 % de l’autonomie WLTP annoncée par leurs constructeurs. Et ce, avec une consommation identique de 19,22 kWh/100 km. Trois modèles testés en même temps dépassaient les 25 kWh/100 km.

Le nouveau comparatif confirme la bonne tenue en hiver du rayon d’action des voitures électriques coréennes. La Hyundai Ioniq apparaît dans ces conditions comme la plus efficiente, avec une consommation de 16,17 kWh/100 km. Son autonomie s’est élevée à 75,6 % de sa valeur WLTP. C’est un record !

Suit le Kia e-Soul, avec une conso de 20,06 kWh/100 km. Son rayon d’action a été préservé à hauteur de 70,5 %.

Le cas des gros SUV en hiver

Des enquêtes avaient déjà épinglé, il y a quelques années, les gros SUV comme étant les voitures particulières les plus délicates à conduire sur les routes glissantes.

Leurs déclinaisons électriques ajoutent des consommations élevées, de l’ordre de 28 kWh/100 km. C’était le cas du Jaguar i-Pace l’hiver 2019-2020. Et c’est aussi celui des Mercedes EQC et Audi e-tron cette saison. Pour autant, ce dernier parvient à maintenir 70,5 % de son autonomie WLTP. Soit aussi bien que le Kia e-Soul.

Les 2 autres imposants SUV s’en sortent également pas mal, en préservant environ 68 % de leur rayon d’action.

La Tesla Model 3 en lanterne rouge

Sur les 12 voitures électriques testées lors des 2 hivers, c’est la Tesla Model 3 qui perd le plus d’autonomie lorsqu’elle est confrontée aux routes hivernales norvégiennes. Les 301 kilomètres obtenus ne représentent que 53 % de sa valeur WLTP (567 km) annoncée par le constructeur américain. Rappelons tout de même que les Tesla Model 3 avant 2021 n’ont pas de pompe à chaleur.

Avec un taux de 61,2 %, la Model S faisait mieux à la session précédente, tout en s’inscrivant dans les plus basses valeurs. En dessous se trouvait la Nissan Leaf (55,5 %), lanterne rouge de l’hiver 2019-2020.

Avec une consommation parmi les plus sobres (21,22 kWh/100 km), la Renault Zoé ne conserve par -9 °C que 62 % de son autonomie officielle WLTP. Des chiffres assez similaires à ceux calculés pour la BMW i3 : 21,11 kWh/100 km de consommation et 65 % de rayon d’action disponibles sous des températures franchement négatives.

Les voitures électriques les plus généreuses en autonomie

Distinguée lors des nouveaux tests, c’est le Kia e-Soul qui a offert le plus d’autonomie sur les routes hivernales norvégiennes : 319 km. Il est suivi par l’Audi e-tron (304 km) et la Tesla Model 3 (301 km).

Le Top 3 de la précédente édition était formé avec les Tesla Model S (391 km), Hyundai Kona électrique et Kia e-Niro (333 km pour les 2 Coréennes).

La tentation est grande de proposer un classement avec les 12 voitures électriques testées sur les 2 hivers, mais les conditions différentes de températures nous en empêchent.

Résultats calculés pour l’hiver 2020-2021

Autonomie réelle % par rapport à WLTP Consommation
Kia e-Soul 319 km 70,5 % 20,06 kWh/100 km
Audi e-tron 304 km 70,5 % 28,29 kWh/100 km
Tesla Model 3 301 km 53 % 23,92 kWh/100 km
Mercedes EQC 283 km 67,9 % 28,27 kWh/100 km
Renault Zoé 245 km 62 % 21,22 kWh/100 km
Hyundai Ioniq 235 km 75,6 % 16,17 kWh/100 km

Résultats calculés pour l’hiver 2019-2020

Autonomie réelle % par rapport à WLTP Consommation
Tesla Model S 391 km 61,2 % 25,6 kWh/100 km
Hyundai Kona 333 km 74,2 % 19,22 kWh/100 km
Kia e-Niro 333 km 73,2 % 19,22 kWh/100 km
Jaguar i-Pace 322 km 68,5 % 27,95 kWh/100 km
BMW i3 199 km 65 % 21,11 kWh/100 km
Nissan Leaf 150 km 55,5 % 26,66 kWh/100 km

Ce nouveau comparatif réalisé par Dinside est très intéressant.

Le résultat pourrait être un peu différent en France ou le Kia e-Soul ne dispose pas de la pompe à chaleur. Le système qui le remplace reste tout de même un modèle d’efficience. Mais peut-être pas au point de faire conserver à l’engin sa première place. Difficile à estimer sans un test routier comparatif.

Quid également de la Tesla Model 3 qui connaît déjà 2 technologies différentes de batterie ?

Tout cela pour dire quoi ? Tout simplement que des tests réalisés en Norvège à un moment donné apportent de précieuses indications. Sans pour autant graver dans le marbre le classement obtenu.

Il reste que les voitures électriques coréennes sont confirmées comme modèles d’efficience. Et, sans surprise, qu’un gros SUV équipé d’une lourde batterie affichera des consommations très élevées. Ce qui ne signifie pas que son autonomie sera plus sévèrement entamée par le froid. L’Audi e-tron le prouve une nouvelle fois.


En savoir plus sur le véhicule Audi e-tron

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre