Pas seulement remplaçante de l’e-Golf, la compacte I.D sera le premier modèle d’une nouvelle ère pour Volkswagen à son lancement prévu pour 2020. Que sait-on actuellement sur cette future voiture électrique ? Prix, autonomie, caractéristiques, concurrentes… Automobile-Propre vous en dit plus !

En septembre 2015, le scandale du DieselGate et de ses 11 millions de voitures aux moteurs diesel manipulés a terni significativement l’image du constructeur. Dès octobre, le groupe allemand a communiqué en promettant des électriques « à l’autonomie supérieure à 300 km ». En 2016, cela se précise via le concept annonciateur ID au Mondial de l’Auto à Paris. La version de série, elle, a déjà dévoilé ses grandes lignes et s’annonce comme l’une des voitures électriques les plus enviables du marché.

Le concept Volkswagen I.D en mars 2018 à Genève

Une berline compacte 100% électrique

C’est la marque qui le dit, elle sera l’équivalent des historiques Coccinelle (1939) et de la Golf (1974). La Volkswagen ID sera donc l’équivalent de la célèbre compacte, avec une longueur d’environ 4,25 mètres et une carrosserie uniquement 5 portes. Son design sera aussi singulier, très proche du prototype, comme l’ont montré les « spyshots officiels ».

Un seul moteur animera l’ensemble, installé sur l’essieu arrière. Sa puissance serait d’environ 125 kW ou 170 chevaux. De quoi procurer des accélérations franches avec un 0 à 100 km/h abattu en 8 secondes.

550 km d’autonomie maximale

Point vital pour la démocratisation de l’électrique, l’autonomie de la Volkswagen ID est attendue de pied ferme. En décembre 2018, Jürgen Stackmann (membre du comité directoire Volkswagen) a confirmé que la compacte disposerait d’une autonomie allant « jusqu’à 550 km » en cycle WLTP via une batterie d’environ 80 kWh. C’est presque le double de l’e-Golf (35.8 kWh), plafonnant à 300 km sur l’ancien cycle NEDC. Plusieurs versions seront proposées, la plus accessible affichant environ 350 km avec une batterie de 50 kWh.

La recharge de la batterie devrait être des plus rapides sur le marché. Selon le constructeur, les 80% de charge seront possibles en seulement 30 minutes. Si la puissance et le type de charge ne sont pas indiqués, nous devrions avoir affaire à un système Combo Type 2/CCS jusqu’à 150 kW.

Prix à partir de 30.000€

Autre critère de succès, le prix de la voiture électrique doit baisser pour gagner les masses. Le même Jürgen Stackmann a déjà prédit que l’ID disposerait d’un tarif « équivalent à une Golf diesel moderne ». Reste à déterminer le concept de modernité, et quel modèle est comparable.

Une Golf diesel débute aujourd’hui à près de 27.000€. Or la compacte électrique devrait proposer un meilleur équipement. Son ticket d’entrée réaliste tournera autour de 30 000€, hors bonus écologique actuel de 6 000€. Les prix devraient s’envoler facilement au-dessus des 40.000€ pour les versions 80 kWh.

Enfin, le tarif pourrait gonfler avec l’intégration de fonctions de conduite autonome « I.D. Pilot ». Bien que les caméras, scanners et lidars soient présents d’origine, Volkswagen mettra progressivement à jour la partie logicielle qui permettrait des trajets 100% autonomes d’ici 2025.

Disponible en 2020

La grande révélation de la Volkswagen ID de série interviendra dans le courant de cette année 2019, avec son nom de baptême. Si « ID Neo » est envisagé, pourrait être finalement choisi le très strict « ID.3 ».

Sa production démarrera fin 2019 dans l’usine de Zwickau qui sera l’une des usines dédiées à la production de voitures électriques du groupe. Les premières livraisons interviendront durant le premier semestre 2020, mais il se peut que les commandes soient ouvertes dès ce printemps 2019. Et pourquoi pas à l’occasion du Salon de Genève en mars avec un système de pré-réservation façon Tesla.

En termes d’objectifs, Volkswagen a annoncé sa volonté de livrer 100.000 ID dès la première année de commercialisation en 2020.

Une famille ID complète

La Volkswagen ID sera basée sur la plate-forme modulaire MEB du groupe, qui donnera naissance à une sous-gamme. Elle comprendra le crossover dérivé du concept I.D. Crozz dès 2020, suivi de la version de série de la berline I.D. Vizzion – probablement en 2021 – puis de la camionnette I.D. Buzz venant ressusciter le Combi en 2022.

Ce n’est pas seulement Volkswagen, mais la galaxie du groupe qui est concernée par cette nouvelle plateforme. Avec les marques Audi, Skoda et SEAT, 27 modèles sont prévus d’ici 2025. À noter, Porsche n’est pas inclus puisque la plateforme « PPE » de la Taycan est spécifique.

En termes de ventes, l’ambition de Volkswagen est grande puisqu’il vise la barrière symbolique d’un million de voitures électriques par an dès 2025.

Les rivales actuelles et futures

La Volkswagen ID débarque sur un segment des voitures électriques compactes encore peu occupé.

Sur ce segment, la seule véritable concurrente n’est d’autre que la Nissan LEAF, voiture électrique n°1 en Europe et dans le monde. Sa nouvelle génération affiche entre 270 et 355 km d’autonomie avec ses batteries 40/62 kWh, loin de ce qu’annonce l’ID. Son prix de base de 35 400€ bien supérieur aux estimations de l’Allemande.

Bien qu’elle soit de catégorie supérieure, la Tesla Model 3 pourrait faire de l’ombre à l’ID dans sa version 80 kWh. Aujourd’hui à partir de 53.500€, l’Américaine devrait d’ici 2020 se décliner en Europe dans ses versions propulsion à batterie réduite, pour se rapprocher des 40.000€, tout en restant à près de 450 km d’autonomie.

Autre rivale, la Renault ZOE II sera plus agressive visuellement et surtout techniquement bien plus évoluée pour attaquer les versions d’entrée de gamme de l’ID. Si ses dimensions seront celles d’une citadine, son prix d’entrée – qui devrait rester autour de 25.000€ pour une autonomie approchant les 350 km – sera très séduisant.

À ne pas oublier, les deux crossovers coréens Kia e-Niro et Hyundai Kona électrique font jouer leur atout autonomie jusqu’à 455 km, mais pour un prix encore élevé de 39.000€.

Volkswagen ID : 5 choses à savoir sur la future compacte électrique
4 (79%) 20 votes