Et si recharger sur autoroute devenait aussi facile et confortable que de faire le plein dans une station-service ? En France, rares (pour ne pas dire inexistantes) sont les zones de recharge autoroutières capables de protéger leurs utilisateurs des intempéries. Un inconvénient qui pourrait bien disparaître avec l’arrivée du réseau Fastned dans l’Hexagone. Automobile Propre vous dit tout sur ce nouveau réseau de recharge ultrarapide.

Après Ionity, le réseau Fastned s’apprête à conquérir les aires de service autoroutières de France. Ses bornes ultrarapides et faciles d’accès abritées sous un large auvent sont très attendues par les habitués des longs trajets en voiture électrique. Mais qu’est-ce que Fastned, au juste ? Il s’agit d’un réseau de recharge fondé en 2012 aux Pays-Bas par Michiel Langezaal et Bart Lubbers. La société exploite actuellement plus de 130 stations, essentiellement situées sur des aires de repos en Hollande, mais aussi en Allemagne, en Belgique, en Suisse et au Royaume-Uni.



En France, Fastned a été retenu par le gestionnaire d’autoroutes APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) pour aménager 9 stations de recharge. Les premières doivent entrer en service fin 2021 le long de l’A6 et de l’A5, sur les axes Paris-Dijon et Dijon-Lyon. Le réseau sera en compétition avec des opérateurs déjà présents comme Ionity et Total. Il devrait les concurrencer sans trop de peine grâce à ses caractéristiques assez avantageuses.

Des stations protégées par une marquise solaire

Les stations Fastned sont effectivement configurées pour être « traversantes ». Cela signifie qu’une voiture peut accéder aux bornes et les quitter sans manœuvrer, en circulant dans le même sens. Cette disposition est très appréciée par les conducteurs de véhicules à grand gabarit comme les Tesla Model S et X, d’utilitaires ou tractant une remorque. Chaque station peut recevoir de 4 à 16 bornes de recharge, un nombre modulable en fonction de l’évolution de la demande.

Elles se distinguent particulièrement par leur grande marquise dont l’architecture est bien différente des auvents de stations-essence. L’équipement ne se contente pas de protéger (enfin !) les utilisateurs de la pluie et des harassants rayons du soleil l’été. Il génère aussi de l’électricité grâce aux panneaux photovoltaïques bifaciaux exploités comme toiture. Selon Fastned, l’installation serait idéalement capable de produire l’équivalent de 2 à 3 recharges quotidiennement. Enfin, l’auvent permet d’identifier immédiatement la zone de recharge en arrivant sur l’aire de repos. Un gain de temps appréciable, car trouver l’emplacement des bornes est parfois pénible sur les plus grandes aires.

Quels tarifs pour recharger sur le réseau Fastned ?

Pour se recharger, les automobilistes peuvent compter sur des bornes DC ultrarapides de 150 ou 300 kW. Une puissance élevée qui permet généralement de faire un plein de 0 à 80 % en une trentaine de minutes, voire un quart d’heure sur certains véhicules. La facturation est exclusivement basée sur l’électricité consommée, comme dans une station-essence. Fastned applique un tarif très clair de 0,59 €/kWh. Recharger 80 % de la batterie d’un Hyundai Kona 64 kWh revient ainsi à 30,21 €. Un excellent atout face aux bornes Ionity et Total, qui facturent respectivement 0,79 € et 0,65 €/minute, sans considérer la quantité d’énergie récupérée. Notre Hyundai Kona aurait été facturé entre 30 et 40 € sur ces réseaux.

Grâce au tarif « au kWh », Fastned rend plus équitable la recharge sur autoroute. Les véhicules rechargeant lentement comme la Dacia Spring, les Seat Mii, Volksagen e-Up et Skoda Citigo iV ne sont ainsi pas défavorisés. Le réseau paneuropéen n’a pas non plus oublié les utilisateurs intensifs. Aux aficionados de l’autoroute, Fastned propose un abonnement « Gold » à 11,99 € mensuels permettant de faire chuter le prix à un imbattable 0,35 €/kWh.

Si le réseau prévoit seulement 8 stations en France pour le moment, il souhaite en installer 1 000 à travers l’Europe à terme. Quelques bornes pourraient également éclore en ville, où Fastned souhaite se développer en partenariat avec les collectivités locales.

Et vous ? L’arrivée de Fastned en France va-t-elle changer vos habitudes sur l’autoroute ?