Aujourd'hui spécifiques au constructeur, les éléments techniques des Model S ou Model 3 et les logiciels Tesla seront-ils un jour être partagés avec d’autres marques ? C'est ce que suggère Elon Musk.

« Tesla est ouvert à partager sous licence la partie logicielle ainsi que fournir moteurs et batteries. » a déclaré Elon Musk ce 29 juillet sur Twitter. Le dirigeant argumente que la firme « essaie juste d’accélérer vers une énergie durable, et pas d’écraser la concurrence ! »

Pour suivre l’exemple de Volkswagen ?

C’est donc un changement d’attitude, avec une probable motivation financière, au moment où Tesla vient de boucler quatre trimestres de bénéfices.

Par le passé, Musk avait complimenté les constructeurs suivant l’exemple Tesla. Il avait même refusé de poursuivre « ceux qui veulent, de bonne foi, utiliser notre technologie » et assuré que les brevets étaient « open source, et que quiconque pouvait les utiliser gratuitement ». La firme américaine n’est toutefois pas seule à ouvrir ses brevets.  Toyota l’a également fait pour sa technologie de pile à combustible et ses systèmes hybrides.

Concernant la fourniture d’éléments, c’est Volkswagen qui a dégainé le premier. La plateforme MEB semble avoir conquis de nombreux clients dont Ford qui l’utilisera pour son futur SUV électrique en Europe. Rivian a aussi séduit le constructeur à l’ovale bleu, notamment pour le haut de gamme Lincoln.

Publicité