Ford Mustang Mach-E

Les deux groupes ont signé leur alliance pour le développement de futurs véhicules, dont une Ford électrique pour l’Europe dès 2023.

Ça y est, c’est officiel, Volkswagen et Ford ont signé leur accord de coopération. Evoquée depuis 2018, cette alliance entre les deux géants automobiles sera à plusieurs visages. Des utilitaires et des pick-up seront au cœur de ce partenariat, mais aussi de l’électrique.

Un petit Mustang Mach-E aux gènes allemands

Annoncée fin mai, le développement d’une Ford électrique basée sur la plateforme Volkswagen MEB se confirme. Contrairement aux similarités entre VW, Skoda et Seat, le véhicule à l’ovale bleu aura un dessin à « forte différenciation ». Nous apprenons aussi que son lancement est prévu au mieux pour 2023 et qu’il possédera un nom de baptême « captivant » à l’instar de la Mustang Mach-E. Information non officielle : cette Ford électrique serait un SUV compact, plus adapté à notre continent.

Le duo voit déjà un certain succès dans ce prochain véhicule. Les deux constructeurs estiment produire 600.000 unités dans les premières années. Côté Volkswagen, cette alliance viendra gonfler les prévisions de production de voitures électriques sur base MEB, estimées autour de 3 millions en 2024 et 13 millions en 2028 (au cumul).



En complément de cette nouvelle Ford, les deux constructeurs poursuivent leurs négociations. Le communiqué souligne que « d’autres pistes de coopération sur les voitures électriques » sont en cours. La plateforme PPE du groupe VW, destinée aux grands véhicules électriques, intéresserait-elle aussi l’Américain ? Enfin, Ford en profite pour rassurer les amateurs de pick-up. Sa star F-150, n°1 aux États-Unis, aura sa version électrique « d’ici 24 mois », soit avant mi-2022. Il en sera de même pour le fourgon électrique Transit, aujourd’hui en hybride rechargeable en Europe.

Ford Transit hybride rechargeable

Le Ford Transit électrique arrive pire en 2022