Organisme américain en charge de la sécurité routière, le NHTSA a sommé Tesla de rappeler 158 000 Model S et Model X d’avant 2018 pour des soucis d’ordinateur de bord.

C’est un problème qui avait touché Tesla il y a plusieurs années qui fait aujourd’hui surface aux États-Unis. Connue sous le nom de « panne eMMC », cette avarie concernait les Model S et Model X datant d’avant 2018. Elle touchait la carte mémoire (Multi-Media-Card) de l’ordinateur de bord et occasionnait des problèmes sur l’écran central. Ceux-ci pouvaient se matérialiser par une réponse moins rapide, voire inexistante, et un temps de mise en route plus long. Tesla avait pris en charge les véhicules défectueux à l’époque et avait lancé en 2018 un nouvel ordinateur de bord. Le problème avait disparu grâce à celui-ci, et le constructeur avait offert une extension de garantie pour ce problème.

Cependant, cela n’a pas suffi puisque des voitures qui ont dépassé leur date de garantie continuent d’être victimes de la panne. La NHTSA a enquêté sur le problème et a noté qu’il touchait jusqu’à 30 % des véhicules sur certains mois de production.

Alertée par différents clients de la marque d’Elon Musk, qui ont eu des problèmes à faire prendre leur véhicule en garantie, l’autorité a tranché. Elle a ordonné à Tesla le rappel de 158 000 voitures outre-Atlantique. Une procédure que le constructeur devrait confirmer dans les deux semaines.

Publicité


Publicité