Que de chemin parcouru pour celui qui a réussi à imposer ses voitures électriques devant un parterre de constructeurs moqueurs et vient de détrôner le patron d’Amazon, Jeff Bezos !

Son statut d’homme le plus riche du monde, le boss de Palo Alto le doit en très grande partie à la part de 18 % qu’il détient personnellement dans le capital de Tesla.

Pas besoin de remonter jusqu’à l’introduction en bourse du titre TSLA pour observer une envolée spectaculaire du cours de l’action. Au 18 mars 2020, elle se situait à 72,24 dollars, soit un peu moins de 59 euros. Elle a été propulsée à 816 dollars hier (665 euros).

Après cette progression supérieure à 1 000 % en moins de 10 mois, et qui secoue la Toile, la courbe est toujours orientée à la hausse. Elle devrait le rester encore quelque temps, sauf gros pépin sur la route du constructeur branché californien.

Publicité


Rappelons toutefois que la bourse reste imprévisible et que la position du titre Tesla salue avant tout une politique visionnaire et des perspectives à long terme, avant d’être le résultat d’un chiffre d’affaires et d’un résultat véritablement à sa hauteur encore aujourd’hui.

En cas de sérieuse orientation à la baisse de cette valeur, Elon Musk dégringolerait de quelques places au tableau des hommes les plus riches du monde.

En attendant, tous ceux qui ont soutenu l’aventure Tesla depuis le premier roadster se réjouissent d’un événement qu’ils ne pouvaient sans doute pas imaginer il y a plus de 10 ans.

Publicité