Avec des ventes plus que doublées, la citadine électrique ZOE permet à Renault de conserver le trône des ventes de voitures électriques en Europe.

Anecdotique au lancement, la ZOE est devenue une véritable star chez Renault. En 2020, la petite voiture électrique a battu un nouveau record de vente pour sa 8e année de production. Elle a été écoulée à 100 657 unités en Europe, soit plus du double par rapport à 2019. La part de la citadine monte ainsi à 11,1 % des 900 000 Renault immatriculées sur le continent à la même période. Au total, la marque y a vendu 115 888 véhicules électriques, en comptant le Kangoo ZE, n° 1 des utilitaires électriques, et le fourgon Master ZE.

Avec ces résultats, Renault annonce avoir atteint « les objectifs CAFE à fin 2020 ». Cela veut dire que le groupe français est descendu sous le taux de CO2/km qui lui a été fixé par l’UE, évitant ainsi des pénalités financières. Il précise aussi avoir enregistré « plus de 30 000 ventes » de voitures hybrides l’an dernier. Les versions E-Tech constitueraient « 25 % des commandes » de Clio, Captur et Mégane.

La ZOE encore n° 1 en 2021 ?

Augmentant d’année en année, la citadine électrique va toutefois atteindre son exercice le plus compliqué. Si sa récente rivale Peugeot e-208 ne semble pas l’inquiéter, la Volkswagen ID.3 monte en puissance. L’Allemande a déjà pris les devants dans certains pays ces derniers mois, comme aux Pays-Bas et Suède. Avec l’arrivée d’une gamme plus complète et accessible, elle pourrait supplanter la ZOE. Il faudra aussi surveiller la montée en puissance de la Dacia Spring Electric sur le segment du low cost.

Publicité


Publicité