Laboratoire Ford d’essais de batteries

Ford développe tout un réseau de compétences afin de produire par lui-même ses propres batteries pour véhicules électrifiés.

Au cœur de la stratégie du constructeur, le Ford Ion Park s’installe actuellement dans le sud-est du Michigan. De là sortiront à haut volume les cellules lithium qui apporteront toujours plus d’autonomie pour un coût réduit.

Les ingénieurs plancheront sur les meilleures solutions technologiques différenciées à apporter aux automobilistes, aux passionnés de performances ainsi qu’aux transporteurs.

Globalement, le Ford Ion Park a pour mission d’accélérer la recherche et le développement en matière de batterie de traction, y compris celles de demain. Son équipe interfonctionnelle sera composée de 150 experts dans des domaines divers et complémentaires. Ce personnel recherchera l’innovation sur toute la chaîne de valeur, depuis l’extraction des matières et matériaux, jusqu’au recyclage en fin de vie.



En fin d’année prochaine, un laboratoire d’apprentissage collaboratif de 18 000 m2 complètera le Ford Ion Park. Doté d’une enveloppe de 185 millions de dollars (153 millions d’euros), il servira à développer, tester et construire des batteries.

Ford compte sur ses partenaires et fournisseurs, mais aussi sur un départ différé dans la course à l’électromobilité, pour mettre au point des accumulateurs révolutionnaires. En exploitant par exemple les semi-conducteurs et de nouvelles générations d’électrodes.

Le constructeur dispose déjà d’un laboratoire d’analyse comparative ouvert fin 2020. Ses 150 chambres d’essais ont vu passer plus de 150 types de cellules différentes de batteries. Ce site permet en particulier de reproduire les conditions d’utilisation les plus extrêmes.