Si le montant de l’investissement n’est pas encore connu, l’on sait déjà que BMW et Hyundai figurent sur la liste des entreprises qui soutiennent la startup américaine exploitant les recherches sur les batteries de l’université du Colorado installée à Boulder.

Cette opération permet à Ford d’espérer assurer l’avenir de sa feuille de route, récemment révélée, en matière de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

La solution développée par Solid Power s’appuie sur une cellule lithium à l’état solide (ou à semi-conducteurs) qui reçoit une anode lithium-métal haute performance associée à une cathode de dernière génération.

Bénéfice premier de cette technologie ? Une capacité énergétique jusqu’à 3 fois plus élevée que celle des habituelles batteries lithium-ion. De quoi augmenter encore l’autonomie des véhicules électriques, ou conserver le même rayon d’action en baissant le poids des engins.

A noter que, comparativement à une cellule lithium-ion à électrolyte liquide, celle à état solide éliminerait le risque d’auto-incendie, ne demanderait pas une gestion thermique compliquée, nécessiterait moins de précautions de manipulation, serait plus facile et moins chère à produire.

Ford investit dans les batteries à l’état solide de Solid Power
4.9 (97.78%) 27 vote[s]