Audi E Tron S Sportback 2020 Avant

Non content d’offrir une puissance supérieure à 400 chevaux, les modèles électriques d’Audi viennent tutoyer les 500 chevaux sur la nouvelle version S.

C’est une habitude chez Audi, chaque nouveau modèle est suivi rapidement de sa version sportive. Ce blason S n’est pas réservé aux motorisations essence et diesel, puisque la marque l’applique désormais à l’électrique.

Le plein de watts

La firme aux anneaux a décidé de l’employer sur ses récents SUV e-tron. Les carrosseries e-tron et le « coupé » e-tron Sportback reçoivent tous deux cette déclinaison, dont la puissance augmente de près de 100 chevaux. Ainsi, des 405 chevaux de base sur les version « 55 », la puissance décolle à 496 chevaux, pour 973 Nm de couple (+165). Le 0-100 km/h est sensiblement amélioré, à 4,5 secondes, contre 6,6 s sur le SUV d’origine. Autre nouveauté, la suspension adaptative est de série, permettant une hauteur variable de 7,6 cm selon le type de conduite. Question style, peu de différence sur les premiers prototypes présentés, l’e-tron S copiant tout du pack S line déjà disponible.

En revanche, le constructeur aux anneaux n’a pas trouvé nécessaire d’augmenter la capacité des batteries. Le pack de 95 kWh (86,5 utiles), qui apportait quelques kilomètres supplémentaires en novembre, devrait apporter ici entre 350 et 400 kilomètres d’autonomie. Le but est clair : rivaliser avec le prochain Tesla Model Y, offrant 5,1 s au 0-100 km/h. L’Américain garde l’avantage avec 505 km d’autonomie, ainsi que sa version Performance (3,7 s et 480 km).

Il n’est pas encore question de date de commercialisation. Les nouvelles Audi e-tron S seront exposées au Salon de Genève du 5 au 15 mars, avant un possible lancement au second semestre 2020. Chose assurée : le tarif de cette version dépassera les 90.000 euros.