Static photo, Color: Antigua blue

Grâce à une série d’optimisations, le SUV électrique allemand gagne 25 kilomètres d’autonomie tout en conservant la même capacité batteries.  

Moins d’un an après le début des livraisons, Audi fait évoluer l’e-tron. Jusqu’ici homologué à 411 kilomètres en cycle WLTP, le SUV électrique allemand passe à 436 km grâce une série de mises à jour. La transmission a notamment été optimisée et le constructeur annonce avoir « désexcité » le moteur avant. Résultat : ce dernier est presque entièrement déconnecté de l’alimentation pour n’être utilisé qu’en cas de fortes sollicitations du conducteur. Le dispositif de freinage a également été revu afin de diminuer les pertes liées à la proximité entre les étriers et les disques de freins.

La gestion thermique du véhicule a aussi été améliorée. Consistant en quatre circuits séparés, celle-ci a été révisée afin de rendre les composants encore plus efficaces. « Les débits de volume dans le circuit de refroidissement ont été réduits, de sorte que la pompe requiert moins de puissance » cite pour exemple le constructeur. Une nouvelle configuration qui améliore à la fois le fonctionnement en charge rapide, la durée de vie des batteries et les performances en conduite dynamique.

Si la capacité nominale de la batterie (95 kWh) n’a pas été modifiée, sa capacité utile a été légèrement augmentée, passant de 84 à 86,5 kWh.

Selon Audi, tous les nouveaux modèles sortant de la chaîne de montage disposeront de ces évolutions. On comprend donc que les propriétaires actuels ne pourront pas bénéficier d’une mise à jour.

En France, le prix de base de l’Audi e-tron 55 reste inchangé. Commercialisé à partir de 83.880 €, il est désormais proposé avec un pack S Line intégrant à la fois des finitions spécifiques et une suspension pneumatique aux réglages sportifs.

A ce stade, la marque ne précise pas si la version 50, équipée d’une batterie de 70 kWh, bénéficie également des améliorations précitées.