Ce mercredi 13 juin, une Tesla Model S a mystérieusement pris feu dans les rues de Los Angeles. Un problème lié au pack batteries semble être en cause.

L’information a été révélée par Mary McCormack, actrice américaine et conjointe du conducteur, qui a diffusé sur Twitter les images d’une Model S commençant à prendre feu.

« C’est ce qui est arrivé à mon mari et à sa voiture aujourd’hui. Aucun accident, à l’improviste, dans la circulation sur Santa Monica Blvd. Merci au gentil couple qui l’a signalé et lui a dit de s’arrêter. Dieu merci mes trois petites filles n’étaient pas dans la voiture avec lui » a-t-elle indiqué, laissant entendre que le feu a débuté lorsque le conducteur était au volant.

Il faut bien évidemment relativiser ce type d’incident et rappeler que les incendies sur les véhicules électriques, surtout s’il s’agit de Tesla, ont toujours tendance à être sur-médiatisés. Rien qu’aux Etats-Unis, plusieurs dizaines de milliers de véhicules thermiques brûlent chaque année et ne font pas l’objet d’autant d’attention médiatique. D’après Tesla, qui se base sur les statistiques des 300.000 véhicules qui constituent sa flotte, un modèle de la marque est aujourd’hui 10 fois moins susceptible de subir un incendie qu’une voiture essence. Les données les plus récentes des autorités américaines montrent qu’il y a en moyenne 55 incendies pour chaque milliard de miles parcourus aux États-Unis. Pour Tesla, le taux est bien inférieur avec cinq incendies par milliard de miles parcourus. Des chiffres qui intègrent également les feux d’origine criminelle.

Reste que cet incident survenu à Los Angeles pose de nombreuses questions puisque l’incendie semble s’être déclaré sans raison apparente, les flammes émanant du soubassement du véhicule laissant penser à un problème au niveau du pack batteries.

« Il s’agit d’un événement extraordinairement inhabituel. Nous enquêtons sur cet incident afin d’en déterminer les causes. Les premiers éléments montrent que l’habitacle du véhicule n’a pas été affecté par le feu grâce à l’architecture de la batterie, conçue pour protéger l’habitacle dans le cas où un improbable incident de ce type survienne. Bien que notre client ait eu le temps de sortir du véhicule sans dommage, nous travaillons pour comprendre ce qui a pu déclencher ce feu. Nous nous réjouissons que notre client soit sain et sauf » a réagi un porte-parole de la marque. Ce n’est toutefois pas la première fois que ce type d’incident se produit sur l’un des modèles de la marque californienne. A chaque fois, le constructeur a fourni des explications.

En août 2017, une Model S avait déjà pris feu lors d’un test organisé à Biarritz. Le constructeur avait par la suite expliqué que le souci était dû à un problème d’assemblage, une connexion électrique étant mal fixée. Il y a plus longtemps, en 2014, deux incendies survenues sur des Model S accidentées dont des débris avaient percé le soubassement et causé des dommages aux batteries avaient conduit l’entreprise à réagir et à renforcer la protection du pack.

Des problèmes que Tesla n’est pas le seul à connaitre. A l’été 2016, une BMW i3 de la police italienne avait mystérieux pris feu dans les rues de Rome. Un incident que n’a jamais expliqué la marque allemande…

Une Tesla Model S prend feu sans raison apparente
4.5 (90%) 12 votes