Célébrant l’arrivée de sa première Mustang électrique, Ford a organisé en début de semaine à Oslo une courte présentation à la presse de son nouveau modèle . Un événement auquel Automobile-Propre a pu participer.

300 journalistes, une seule voiture et un « slot » limité à 45 petites minutes… Organisée quelques heures après le « reveal » mondial à Los Angeles, la présentation en première européenne de cette Ford Mustang Mach-E a été sportive… Avec cette configuration, on a fait au mieux pour vous livrer nos premières impressions mais aussi réaliser une courte vidéo.

Publicité


L’esthétique

Arrivé à tenir les lignes de la Mustang dans un modèle plus typé SUV était un pari risqué. Si certains ne manquent pas de crier au sacrilège, nous avons trouvé les lignes de cette Mach-E plutôt réussies dans l’ensemble. Reprenant les éléments spécifiques de la gamme Mustang, notamment au niveau des optiques, la voiture électrique de Ford parvient à conserver les traits musclés du mythique modèle de la gamme. Grâce à sa hauteur limitée à 1,6 m et à sa ligne de toit en pente douce, la Mach-E prend plus des allures de coupé que de SUV. Un style qui n’est pas sans rappeler celui de la Jaguar i-Pace.

Seul regret : le côté un peu trop « lisse » de l’avant. Le moteur n’ayant pas besoin d’être refroidi, le constructeur a fait le choix d’une calandre pleine. Reprenant la même couleur que la carrosserie, celle-ci fait au final un peu fade. Ford aurait pu faire des choix différents au niveau de la couleur ou de la texture utilisées.

Mais où sont les poignées ?

Alors que les poignées rétractables dans la carrosserie sont l’une des grandes tendances du moment, Ford fait un choix différent. Discrètement intégrés dans les montants des portières, des boutons permettent d’ouvrir les portes. Ils sont complétés par de toutes petites poignées à l’avant.

Autre point intéressant : l’ouverture de la voiture peut s’effectuer sans clé. Outre l’accès par smartphone, le propriétaire pourra fournir un code à composer sur le montant de la portière.

L’intérieur

Lorsque l’on parvient (enfin) à se hisser à bord de la voiture, cette Ford Mustang Mach-E nous fait penser à… la Tesla Model S ! En cause : l’imposant écran de 15,5 pouces qui rappelle furieusement celui embarqué à bord de la berline californienne. Placé en position verticale, celui-ci offre toutefois une originalité : l’intégration en bas de l’écran d’une molette permettant de faciliter la navigation et les réglages de certaines fonctionnalités.

En termes d’ergonomie, cet écran intègre une très grande partie des fonctionnalités liées à la voiture. Outre l’affichage assez classique de la cartographie, celui-ci donne accès aux réglages spécifiques de la partie électrique. On retrouve ainsi la possibilité de choisir entre les trois modes de conduite proposés (Engage, Whisper et Stampede) mais aussi celle d’activité différentes fonctionnalités telles que la conduite à « une pédale » qui renforce l’effet du frein régénératif et l’activation d’ajouter un « bruit de propulsion »

Publicité


Au-delà de cet énorme écran principal, la Ford Mach-E se dote également d’un écran d’instrumentation numérique. Celui-ci parait presque sous-dimensionné par rapport à l’écran principal et à ce que l’on voit sur d’autres modèles du segment premium.

Enfin, pour les amateurs de son, sachez que cette Mach-E embarque un système Bang&Olufsen composé d’une barre de son intégrée à la planche de bord.

L’habitabilité

Pour le peu de temps passé à bord de la voiture, l’habitabilité nous a semblé plus que convenable. A l’arrière, l’espace est suffisant pour les jambes mais aussi en hauteur pour les plus grands.

Déjà généreux avec 407 litres, le coffre est complété par un espace supplémentaire de 100 litres situé sous le capot avant. Cumulant 507 litres au total, cette Mach-E détient ainsi le record de la famille Mustang.

Côté pratique, les passagers ont accès à un duo de prises USB, dont une USB-C, à l’avant comme à l’arrière.

Plusieurs versions

Purement statique, la présentation du modèle organisée à Oslo ne nous a pas permis de prendre en main la voiture. Au niveau des caractéristiques, on vous rappelle ce qui a déjà été dit dans notre article précédent.

Autorisant entre 420 et 600 km d’autonomie, la Mustang Mach-E sera proposée en deux configurations batteries – 75,8 ou 98,8 kWh – sachant que le constructeur nous a confirmé qu’il s’agissait de valeurs nominales. Sur la partie motorisation, la Mach-E se décline en propulsion et en transmission intégrale. Alors que la première grimpe jusqu’à 285 chevaux de puissance, la seconde va jusqu’à 357 chevaux et même jusqu’à 456 chevaux dans sa déclinaison GT, attendue en 2021.

En France, les premières livraisons de la Mach-E débuteront à l’été 2020. Elles commenceront par la First, une édition de lancement basée sur la transmission intégrale et le gros pack batteries.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la fiche technique complète de la Ford Mach-E.

Galerie photos

Publicité