Actuellement en construction, la Gigafactory de Berlin permettra la commercialisation du Tesla Model Y en Europe. Le SUV électrique y sera assemblé selon des méthodes inédites, annonce Elon Musk.

« Une révolution dans le domaine de la carrosserie automobile ». C’est ainsi que le patron de Tesla a qualifié le processus de fabrication du Model Y qui sera inauguré dans sa future Gigafactory de Berlin. Le site, dont les travaux ont commencé fin 2019, doit être mis en service en juillet 2021. Sa réalisation est l’unique condition au lancement de la commercialisation du SUV électrique en Europe.

Elon Musk avait déjà vanté « l’atelier de peinture le plus avancé » qui y sera installé pour offrir aux clients un large choix de coloris. Durant l’été 2019, il dévoilait également sa « casting machine », un moule géant pour réduire de 70 à 2 le nombre de pièces à couler pour le corps du Model Y. Aujourd’hui, l’iconique président de Tesla veut aller encore plus loin, en améliorant la procédé de fonderie. « Le Model Y est le modèle à observer. C’est une révolution dans l’ingénierie de la carrosserie » annonce t-il sur Twitter.

Alors qu’un utilisateur du réseau social lui demande « une seule ou deux pièces à couler ? », Elon Musk rétorque par un laconique « Even More » (encore plus). Une réponse qui laisse imaginer une innovation majeure de la « casting machine ». A suivre… En attendant sa sortie européenne, le Model Y est examiné par les concurrents. Volvo a notamment immatriculé un exemplaire en Suède, certainement dans le but de le désosser. Un procédé à-priori surprenant mais très courant dans l’industrie.