Fabriquer le châssis en une seule pièce : voilà l'objectif de Tesla pour assembler rapidement la future Model Y.

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi on ne fabriquait pas les voitures dans un moule géant, sachez qu’il y a un peu d’Elon Musk en vous. Pour produire la Model Y, le patron de Tesla a en effet déposé le brevet d’un robot-fondeur assez inédit. La machine doit permettre de couler en une seule fois le corps en aluminium du futur SUV. Une technique qui permettra de réduire considérablement le délai de fabrication et d’économiser sur les coûts d’assemblage.

En mai 2019, Elon Musk affirmait que ce procédé ferait passer de 70 à 1 le nombre de pièces nécessaires à la création du corps du véhicule, évitant de nombreuses étapes d’assemblage, d’interventions robotisées et humaines. La machine brevetée est baptisée « Multi-Directional Unibody Casting Machine for a Vehicle Frame », que l’on pourrait traduire par « Fonderie multi-directionnelle monocorps pour cadre de véhicule ». Associée au nouveau plan de câblage destiné à augmenter le niveau d’automatisation de la fabrication, la machine permettra à Tesla d’assembler ses Model Y et Pick-up en un temps record. L’intervention de ces robots devrait définitivement tourner la page des retards et ratés connus par la marque lors de la production de la Model 3.

Publicité


Publicité