D'abord annoncée entre 235 et 270 km par charge, la version 100% électrique de la Mini désormais disponible en concessions affiche officiellement 234 km selon le cycle WLTP.

Que les amoureux de la petite Britannique se rassurent de voir leur modèle préféré exempté de grosse modification esthétique. La Cooper SE, que nous avons découverte en juillet, débute actuellement ses livraisons.

Identique esthétiquement aux versions thermiques, elle s’offre le système électrique 184 ch (135 kW) de la BMW i3s. Or nous attendions encore de quoi la citadine serait capable en termes d’efficience. Alors que la marque nous annonçait initialement 235 à 270 km, l’autonomie finale sur cycle WLTP est finalement inférieure.

Elle varie de 225 à 234 km selon les équipements installés, soit une consommation entre 15,2 et 15,9 kWh/100 km. La batterie de 32,6 kWh peut se recharger jusqu’à 50 kW. Au mieux, il faut donc patienter 36 minutes pour retrouver 80%, contre 2h30 à 11 kW.

La Mini électrique dès 32.900€, mais…

En septembre, MINI avait communiqué les tarifs. Nous avons bien deux finitions Greenwich à 37.600 € (360 €/mois) et la Yours à 40.800 € ou 415 €/mois, hors bonus. En plus de ces deux niveaux pour particuliers, les entreprises héritent d’un modèle dédié, plus accessible. La Cooper SE Business est tarifée 32.900 €, donc 26.900 € avec bonus.

Avec ces caractéristiques et cette autonomie, la Mini rencontrera donc la Honda e débutant à 35.060 €. Misant sur une batterie de 35,5 kWh pour 220 km d’autonomie ainsi qu’une puissance entre 100 et 113 kW, la Japonaise se veut aussi haut de gamme. Entre le néo-rétro techno nippon et le charme « so british », le duel est déjà lancé !