D’après l’enquête menée par Hyundai, les incendies survenus sur les versions électriques de la Kona sont liés aux batteries fournies par LG Chem.

Comme le rapporte notre confrère Word Today News, les départs de feu des Kona électriques sont liés à un problème au niveau de la batterie. Ainsi, le constructeur coréen a découvert qu’il existait un défaut à l’intérieur des batteries lithium-ion. Le problème concerne les cellules de celles-ci. Ces batteries sont fournies par LG Energy Solutions, filiale du géant LG Chem.

Depuis, un responsable du fournisseur s’est rendu au centre de recherches de Namyang de la Hyundai Motor Company. Après avoir pris connaissance des informations disponibles, il a confirmé les conclusions de l’enquête et a présenté ses excuses.

Pour le moment, LG Energy Solutions est en discussion avec le ministère coréen des Infrastructures et des Transports pour l’annonce officielle des conclusions et de la solution que devra assumer LG. Le problème de batterie est reconnu, reste à savoir comment le remplacement de celles-ci sera géré.



Si le problème est reconnu officiellement, LG Energy Solutions et Hyundai pourraient être contraints de remplacer les batteries de tous les Kona électriques. Jusqu’à maintenant, Hyundai a rappelé 77 000 Kona dans le monde. Il s’agit de modèles fabriqués entre septembre 2017 et mars 2020. 3 000 exemplaires concernés circulent en France.

 

Source : World Today News