Associé à Geely, le géant chinois de l’Internet Baidu compte investir l’industrie automobile avec des « voitures électriques intelligentes ».

Après Apple, le Google chinois va-t-il aussi investir dans l’automobile ? Le géant de l’internet Baidu compterait créer « une division fabriquant des voitures électriques intelligentes », rapporte Reuters qui cite deux sources proches du dossier. Mi-décembre, l’agence avait déjà annoncé l’intention de Baidu de fabriquer ses propres voitures.

La nouvelle entreprise s’associerait avec Geely. Elle profiterait de sa force industrielle et de sa plate-forme de véhicules SEA (celle de la Lynk&co Zero). Baidu viendrait s’occuper de la partie logicielle ce qui laisse présager que la voiture serait autonome.

Geely, tout d’un grand

Pour rappel, le groupe Geely est un incontournable du monde automobile. Avec la marque Lynk&co, il a vendu 1,32 million de véhicules en 2020. Propriétaire de Volvo, Lotus, des taxis londoniens LEVC (connus en France via Caocao), mais aussi de la moitié de Smart, le groupe chinois est positionné en force sur la voiture électrique.