| Sur
15 juillet 2019 14:23

Voitures hybrides : plus de 300.000 ventes pour Toyota en Europe au premier semestre

Par Michaël TORREGROSSA

Représentant désormais plus de 50 % des ventes du constructeur, les voitures hybrides contribuent largement au succès du groupe nippon sur le vieux continent.

De la nouvelle Corolla au nouveau RAV4 en passant par l’inédit UX chez Lexus, les nouveautés du groupe Toyota sur le segment des voitures hybrides ont largement contribué à booster les performances du constructeur au premier semestre. Avec 303.400 véhicules hybrides écoulés sur l’ensemble du continent européen, dont 275.300 chez Toyota et 28.000 chez Lexus, le groupe reste le leader incontestable d’une technologie qu’il a lancé il y a maintenant plus de 20 ans.

De bons débuts pour la nouvelle Corolla hybride

Remplaçante de l’Auris, désormais disparue, la nouvelle Toyota Corolla a réalisé un bon démarrage. Déclinée en versions berline et break mais surtout avec deux types de groupe motopropulseurs hybrides – 1,8 l 122 chevaux et 2.0 l 180 chevaux – la Corolla totalise près de 70.000 immatriculations depuis le début de l’année, dont 83 % réalisées en hybride (57 665).

Renouvelé en début d’année, le Toyota RAV4 affiche un mix hybride de 72 % tandis que le premier crossover hybride compact de Lexus, l’UX 250h, grimpe à 92 %.

De façon générale, le taux de pénétration des véhicules hybrides reste bien plus important chez Lexus. Sur 40.450 immatriculations réalisées en Europe au premier semestre, 28.000 l’ont été en hybride, soit 69 % du total des ventes de la marque. Sur ce segment, le NX 300h reste la meilleure vente européenne du constructeur. Avec 8700 exemplaires écoulés, il est suivi par le nouvel UX 250h et le RX 450h (3800).

Sa gamme étant bien plus large, la pénétration de l’hybride est moindre chez Toyota. Elle reste toutefois majoritaire. En hausse de 18 % par rapport à l’an dernier, les immatriculations hybrides s’élèvent à 275.300 exemplaires, soit 51 % des quelque 538.000 véhicules vendus par la marque sur la même période.

Les résultats français

En France, l’hybride chez Toyota progresse de près de 9 % au premier semestre par rapport à la même période en 2018. Au total, 38.413 voitures hybrides ont été écoulées par le constructeur dans l’Hexagone.

En tête des ventes, la petite Yaris hybride « made in France » reste le modèle le plus populaire de la marque. Avec 13.043 unités écoulées sur les six premiers mois de l’année, elle devance le Toyota C-HR hybride et la nouvelle Corolla, respectivement immatriculés à 10.633 et 7116 exemplaires sur la période.

20192018
Yaris Hybrid13 043 12 456
Corolla/Auris HB/TS HEV7 116 6 629
C-HR Hybrid10 633 9 423
Prius461 1 026
Prius+593 678
Prius Plug-In51 172
Camry Hybrid141
Rav4 Hybrid6 375 4 924
Total38 413 35 308
Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Etiquettes : Toyota

Lire les commentaires

  • 1) Et comment on fabrique l'électricité? pas de pollution?
    En fait l'électricité déplace la pollution des villes (là où roulent une proportion importante des voitures) vers les campagnes (là où on fabrique l'électricité, dans des centrales nucléaires ou thermiques).
    2) Le plus inexplicable est qu'on veut supprimer à moyen terme le diesel, alors que:
    * il contribue moins au réchauffement climatique que l'essence (-20 %) grâce à une meilleure combustion. Ne pas soulever ce problème, c'est se moquer de l'impact de migrations climatiques. Il faut mettre en balance le nombre de migrants climatiques à travers le monde et le nombre de décès par intoxication par les Nox et autre mico- et nano-particules dans les pays occidentaux.
    * les camions fonctionneront toujours au diesel car meilleur rendement
    3) Rouler en hybride permet de récupérer l'énergie du freinage (part modeste). Et si c'est une hybride rechargeable, on peut utiliser de l'électricité "verte", et dans ce cas on diminue son impact environnemental.
    4) reste la pollution liée à la fabrication des batteries: ressources limitées des métaux lourds, travail des enfants...

  • Et si on parlait un peu de la pollution de ces hybrides.
    Pour garder les mains propres, Automobile Propre ne fait JAMAIS AUCUNE mesure de pollution, comme TOUTE la presse Française d'ailleurs ... comme ça la désinformation peut marcher à plein sur la base de légendes urbaines type "hybride = écolo pas polluant"

    Heureusement l'ADAC vient d'en faire un paquet ces 3 derniers mois
    Et alors croyez moi ça décoiffe

    Base:
    note moyenne des essence Euro6d_temp note de pollution = 43/50
    note moyenne des diesel Euro5=6d_temp note moyenne de pollution = 44/50 ; moyenne de 34 milliards de particules fines/km
    Nombre de véhicule thermiques ordinaires sont au dessus de 47/50 et pas mal sont à la valeur max 50/50

    Pour les hybrides Euro6d_temp récemment testés, ça donne ceci :
    Lexus UX 20H note de pollution = un minable 34/50 (2327mg de CO/km et 328 milliards de particules fines/km)
    Toyota Camry 2L5 note 45/50 : bien, pas extra mais bien (805 mg de CO et 404 milliards de particules fines/km)
    Toyota Corolla Hybrid 2.0L : un minable 37/60 (1832 mg de CO et 161 milliards de particules fines/km)
    Toyota Rav4 Hybride : bien, pas extra mais bien 46/50 (609 mg de cO et 460 milliards de particules fines/km
    Mitsubishi PHEV nullissime 28/50 (1567 mg de CO et 1689 milliards de particules fines/km)
    Honda CRV Hybride minable 35/50 (2246 mg de CO et 145 milliards de particules fines par km)
    Hyundai Ioniq Hybride un minable 34/50 (2280 mg de CO et 247 milliards de particules fines/km ... et cela constitue un exploit car ce véhicule incorpore un FAP. Son prédécesseur norme Euro6b sans FAP s'en sortait avec un archi nullissime 21/50 (3090 mg de CO et 2934 milliards de particules fines/km)

    Moralité : ce n'est pas parce que c'est écrit Hybride dessus que ipso facto c'est une automobile propre ... Sur les 7 véhicules hybrides ci-dessus, 5 ne méritent pas cette appellation
    Question : quand est-ce que la presse Française va faire des mesures de pollution plutôt que de colporter des contrevérités manifestes ?
    si elle ne veut pas se salir les mains, elle peut acheter les mesures à qui de droit (ADAC, GreenNCAP, Emmission Analytics, ...)

  • Je pense que les ventes de modèles hybrides vont fortement augmenter dans les 3 ans qui viennent. La raison est simple pour passer les tests CO2 toujours plus dur, tous les constructeurs seront obligés d'intégrer à mini de l'hybridation légère dans tous les véhicules.

    Bien sur, hybride signifie un léger surcout à la fabrication (entre 1000€ et 4000€), mais si tout le monde le fait cela deviendra la norme.
    Ce qui freine aujourd'hui Toyota, je pense, est le fait que ces voitures coutent environ 4000€ de plus qu'une thermique pure (plus polluante).
    Et un critère important est la concurrence sur le prix !

    • Contrairement à ce que tu écris, nombre de véhicules hydrides sont plus polluants que nombre de thermiques purs .. les mesures de l'ADAC sont implacables.
      Les véhicules hybrides suivants sont largement en dessous de la moyenne des thermiques : Lexus UX, Toyota Corolla 2L0, IOniq Hybride, Mitsubishi PHEV, Honda CRV ... ils héritent de note de pollution 20% en dessous de la moyenne des thermiques
      Il faut se fier à des mesures plutôt qu'aux légendes urbaines

  • La p4 est sans doute l'une des meilleures voitures du marché. avec une douceur et un silence inégalables, elle est plus faite pour serpenter . on roule avec tout en contemplant la nature avec un sentiment de quiétude et de calme loin du monde violent des Tdi Et des 4 4 insolents et menaçants . et cerise sur le gâteau , le moteur est encore plus souple quand il s'agit de L'E 85 . mais ça reste du domaine des confidences . Chuuut .motus et bouche cousue ....!!!!

  • La p4 est sans doute l'une des meilleures voitures du marché. avec une douceur et un silence inégalables, elle est plus faite pour serpenter . on roule avec tout en contemplant la nature avec un sentiment de quiétude et de calme loin du monde violent des Tdi Et des 4x4 insolents et menaçants . et cerise sur le gâteau , le moteur est encore plus souple quand il s'agit de L'E 85 . mais ça reste du domaine des confidences . Chuuut ... motus et bouche cousue .. alors pas connaisseurs passez votre route car encore une fois vous allez évoquer l'esthétique peu habituelle de la P4 . mais c'est du radotage et on connaît bien la chanson ....!!!!!!

    • Test de pollution ADAC : un médiocre 37/50 : des particules et du CO en quantité industrielle

  • J'ai eu la prius2 et elle faisait l'effet Whaou, carrément en avance sur son temps.
    La prius3 est sortie et l'effet était encore à peu près là, maintenu par sa version plug-in et cette fois ses 20km d'autonomie, ça laissait espérer une superbe prius4 avec de l'autonomie électrique conséquente et... Et... Une horreur esthétique, un groupe motopropulseur identique à la prius3 et la version plug-in ratée au possible avec son coffre de twingo et ses 2 strictes places arrières. Un bide.
    Maintenant Toyota nous sort en modèle 2020 une prius 4 roues motrices.
    Du grand n'importe quoi !!
    Et on va voir arriver une prius 180ch à tout les coups comme la version des dernières corolla. Pour faire le 0 à 100kmh plus vite..
    Du très grand n'importe quoi Toyota.

    • il me semble qu'en version 2020, la prius plugin rechargeable passe à 5 sièges contre 4 auparavant - j'au vu cela dans une doc US - à vérifier

  • Wltp n est pas encore passé l année prochaine ils ont intérêt de sortir des électriques et phev ils vont prendre 20 à 30%.

Ce site utilise les cookies.