Avec près de 8900 unités écoulées au cours du premier semestre, les ventes de voitures électriques d’occasion enregistrent une belle progression. Un marché essentiel qui favorise l’accès à la mobilité électrique pour tous.

Il n’y a pas que dans le neuf que les ventes de voitures électriques progressent. Tout aussi dynamiques, les ventes en occasion sont également en croissance constante depuis ces derniers mois et rappellent l’intérêt grandissant des français pour la voiture électrique. Associée à L’Argus, l’Avere-France vient de publier un premier baromètre qui dresse un bilan du segment.

La ZOE en tête des ventes

Selon les chiffres diffusés par l’association, 8.851 véhicules électriques d’occasion ont été vendus en France au cours du premier semestre 2019, soit une progression de 83 % par rapport aux 4.849 ventes réalisées au cours du premier semestre 2018.



En occasion, les ventes de voitures électriques sont un peu le reflet de celles réalisées en neuf. C’est donc sans surprise que la Renault ZOE occupe la première place. Avec 5.454 unités écoulées (+ 118 % par rapport à 2018), la citadine au losange représente 62 % des immatriculations du segment. Un succès également expliqué par les offres lancées par le constructeur où la solution locative fait un véritable carton.

En tête des ventes de voitures électriques neuves, la ZOE occupe naturellement la première place sur le segment de l’occasion

Du côté des autres modèles, la Nissan Leaf occupe la seconde position. Avec 547 ventes réalisées, soit 19 % de plus qu’au premier semestre 2018, la berline nippone est suivie par la Peugeot iOn (391 unités ; + 11 %) et les Bluecar d’Autolib qui trouvent une seconde vie sur le marché de la seconde main avec 363 unités vendues sur les six premiers mois de l’année. Avec 329 exemplaires écoulés, la Tesla Model S occupe la cinquième place.

L’hybride rechargeable également en hausse

Au-delà du 100 % électrique, l’hybride rechargeable enregistre également une belle progression. Avec 4174 unités écoulés sur les huit premiers mois de l’année, le segment affiche une hausse de 35 % par rapport à l’an dernier.

Ici encore, on retrouve plus ou moins le même classement que sur les véhicules neufs. Avec 504 ventes réalisées sur la période, le Mitsubishi Outlander occupe la première place, progressant de 91 % par rapport à l’an dernier. Arrivent ensuite la Volkswagen Golf GTE (423 ventes ; + 15 %), l’Audi A3 e-tron (363 ; + 13 %) et la BMW Série 2 Active Tourer (296 unités ; + 69 %). Le Porsche Cayenne hybride rechargeable clôture enfin le top 5 avec 296 unités vendues (+ 78 %).

Avec 504 transactions depuis le début de l’année, le Mitsubishi Outlander PHEV a été le modèle hybride rechargeable le plus vendu depuis le début de l’année.

Un marché essentiel

« Un Français achète sa première voiture neuve en moyenne à 55 ans. Or ce sont les plus jeunes, n’ayant pas forcément les moyens financiers pour acheter un véhicule neuf, qui sont les plus enclins à passer à l’électrique ! Les véhicules d’occasion sont donc l’une des solutions pour permettre au plus grand nombre de passer à l‘électrique » souligne Cécile Goubet, Déléguée Générale de l’Avere-France.

Sur la toile, force est de constater que les offres ne manquent pas. En dehors de l’offre fracassante de Renault à 59 €/mois pour sa ZOE avec batterie 22 kWh, la toile fourmille d’offres sur la plupart des modèles. Sur LeBonCoin, il n’est désormais pas rare de parvenir à trouver des occasions à moins de 10.000 euros. Idem sur notre rubrique dédiée aux voitures électriques d’occasion.

Proposée depuis quelques mois en LLD, la ZOE 22 kWh fait un carton

Recommandations

« Pour bien acheter une voiture électrique d’occasion, il convient de suivre les mêmes règles que dans le cas de figure d’un véhicule thermique, à savoir privilégier la transparence (dossier administratif complet, historique du véhicule bien renseigné…), faire des vérifications visuelles et évidemment la tester » rappelle Olivier Brabant, expert de L’argus spécialiste en valorisation.

Des règles générales auxquelles s’ajoutent des conseils spécifiques à l’électrique. L’Avere-France recommande ainsi de commencer par bien se renseigner sur la formule d’acquisition de la batterie (intégré au prix d’achat ou en location), la durée restante de garantie et de réaliser un essai de plusieurs dizaines de kilomètres pour mieux constater les performances et l’autonomie réelle.

En cas d’achat par un professionnel, l’association conseille également de demander le SOH (State Of Health) de la batterie qui offre une bonne visibilité quant à son état et l’éventuelle capacité perdue.



Pour aller plus loin n’hésitez pas à contacter notre guide d’achat pour bien choisir sa voiture électrique d’occasion.