Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois


Dacia Spring - Prise de recharge

À l’heure de la flambée des prix des carburants, l’électrique devient une solution attrayante pour bon nombre d’automobilistes. Peut-on passer à la fée électricité avec un budget serré ? On fait le point sur les meilleures offres du moment.

Publicité

Il n’y a pas que les grosses berlines ou les gros SUV. Les citadines électriques sont aussi à l’honneur pour renouveler le parc automobile français, dont une partie est menacée de ne plus pouvoir accéder à certains grands centres urbains dans les années à venir. Certains constructeurs s’efforcent ainsi de proposer des véhicules plus accessibles. Voici les 5 voitures électriques disponibles en France à moins de 100 euros par mois. Mais attention, l’apport ou la durée peuvent aussi changer la donne… Et l’autonomie reste bien entendu un critère d’achat de voiture électrique majeur. On fait le point !

Le MG ZS : le SUV électrique chinois à 99 € par mois

Tout juste sous la barre fatidique des 100 € par mois, on trouve donc le MG ZS. L’offre concerne naturellement la version d’entrée de gamme, équipée d’une batterie de 49 kWh. Mais ce SUV électrique compact chinois peu cher est à la fois le plus gros modèle de notre sélection avec ses 4,32 m, mais aussi celui proposant la plus grande autonomie à 320 km (WLTP). À ce prix, le chargeur embarqué reste à 6,6 kW sur courant alternatif et la charge rapide se fait à 92 kW au maximum.

Mais sous le montant attractif de la mensualité se cache un coût de possession plus élevé. À ce prix, le MG ZS demande un apport de 4 500 € une fois le bonus déduit. Bien entendu, vous pourrez déduire cette dernière de l’apport si vous êtes éligible à la prime à la casse. Étalée sur deux ans seulement, la durée du contrat n’est pas non plus des plus avantageuse. Si l’on souhaite amortir l’apport sur cette durée, le ZS revient à 286,5 €/mois. Ce qui en fait clairement le plus cher des 5 modèles de notre listing…

À lire aussi Essai nouveau MG ZS EV 70 kWh : Le SUV électrique chinois à petit prix

Hyundai Kona électrique 39 kWh

Dans sa version avec la batterie de 39 kWh, le Hyundai Kona est, lui aussi, affiché à partir de 99 €/mois. L’apport est ici de 4 600 €, mais à répartir sur les 3 ans de la durée de la location. Cela amène finalement à un coût mensuel sur la durée totale de 223,32 €/mois. Avec son autonomie de 305 km (WLTP), le Kona s’affiche comme une offre attrayante si l’on rapporte son coût mensuel à son autonomie… Avec 76,22 €/mois pour 100 km d’autonomie, il est le second modèle du classement. En outre, avec une autonomie proche de celle du MG, mais une batterie plus petite de 20 %, il sera probablement aussi moins cher à l’usage.

À lire aussi Essai Hyundai Kona 39 kWh : petite batterie, grande sobriété

Dacia Spring à 3 €/jour

C’est la Dacia Spring qui arrive en 3 ᵉ de notre sélection. Le constructeur communique sur un tarif de 3 €/jour, soit 90 €/mois. Une fois déduit le bonus écologique, plafonné en raison du prix assez bas du modèle de base, l’apport restant s’élève à 2 500 € sans prendre en compte la prime à la conversion dont tout le monde ne bénéficie pas.

Comme l’offre de Dacia est plus longue, 49 mois, l’impact de cet apport est en outre réduit. Entre le loyer mensuel et l’apport, il en coûte en fait un équivalent de 141 €/mois. Avec son autonomie qui reste au-dessus des 200 km, la Spring est le modèle qui a le plus bas coût mensuel pour 100 km d’autonomie.

À lire aussi Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois

Renault Twingo : la citadine électrique à 79 € par mois

Surprise, la Renault Twingo apparaît comme moins chère que la Dacia Spring avec une offre à 79 €/mois, qui comprend, elle aussi, un apport de 2 500 € après déduction du bonus (lui aussi plafonné). Ce montant s’étale sur une année de moins que chez Dacia. Si l’on souhaite reconstituer son apport sur cette durée, cela revient donc à un coût mensuel de 146,57 €. Soit à peine plus que la Spring.

Néanmoins, la Twingo est desservie par une autonomie plus faible, chiffrée à 190 km en cycle mixte WLTP. Dans notre indicateur de coût mensuel de l’autonomie, la petite Renault grimpe ainsi à 77,14 €/mois. On notera surtout qu’il s’agit de la seule offre ne permettant pas de parcourir 10 000 km/an. À réserver aux petits rouleurs donc.

À lire aussi Essai Dacia Spring vs Renault Twingo ZE : quelle est la meilleure des citadines électriques ?

Citroën Ami : l’alternative sans permis pour 19,99 € par mois

Chez Citroën, on casse les prix avec la petite Ami. À peine 20 € par mois, c’est une offre imbattable. Il faudra néanmoins prendre en compte l’apport de 2 600 €. Comme chez Dacia, l’offre est prévue pour durer 4 ans. Avec la reconstitution de son apport, le coût mensuel nous amène à 74,16 €/mois, soit la moitié du coût d’une Spring ou d’une Twingo. Mais sur la durée de 4 ans, le coût total approche les 60 % de la valeur initiale de la voiture…

Au-delà du tarif alléchant, il faudra composer avec les contraintes de la catégorie, limitée à 45 km/h, et se contenter d’une petite autonomie de 75 km

À lire aussi Voiture électrique : 5 modèles à moins de 100 € par mois

 

Loyer mensuel Durée (mois) Kilométrage total Apport, bonus déduit Coût total mensuel
(loyer +
apport/durée)
Autonomie Rapport coût / autonomie (€/100 km)
Citroën Ami 19,99 € 48 40 000 km
10 000 km/an
2 600 € 74,16 € 75 km 98,88 €
Renault Twingo 79,00 € 37 22 500 km
7 500 km/an
2 500 € 146,57 € 190 km 77,14 €
Dacia Spring 90,00 € 4 9 40 000 km
10 000 km/an
2 500 € 141,02 € 230 km 61,31 €
MG ZS 99,00 € 2 4 20 000 km
10 000 km/an
4 500 € 286,5 € 320 km 89,53 €
Hyundai Kona 99,00 € 37 30 000 km
10 000 km/an
4 600 € 223,32 € 305 km 73,22 €

Conclusion : quelle est la meilleure électrique à petit prix ?

Le succès de la Spring se comprend, car elle apparaît comme l’une des offres les plus attractives, tout en offrant une autonomie correcte. La Twingo sera une offre à considérer uniquement pour les petits rouleurs, à la fois en raison de son autonomie, mais aussi de l’offre limitée en kilométrage annuel. Quant à l’Ami, prix imbattable, mais un usage limité en zone urbaine.

Et les SUV ? MG ZS comme Hyundai Kona cassent les prix avec leurs offres à 99 €/mois. Mais ils sont desservis par un apport très élevé, qui gagnerait sans doute à être étalé sur une durée un peu plus longue. Surtout chez MG. Les mêmes conditions sur une durée de 4 ans feraient en théorie passer le coût mensuel sous la barre des 200 €/mois. Et leur rapport coût mensuel / autonomie se rapprocherait au final de celui de la Spring.


En savoir plus sur le véhicule MG ZS EV

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre