Taycan, première 100% électrique de Porsche

Présentée en direct, la première voiture 100% électrique du constructeur allemand Porsche développe jusqu’à 761 ch et promet 450 km d’autonomie, répliquant ainsi à la Tesla.

Ceci est une révolution. C’est un peu ce que l’on entend pour de nombreuses marques à tire-larigot, or Porsche entre bien dans une nouvelle ère. Sa nouvelle Taycan, berline 100% électrique a été dévoilée officiellement ce 4 septembre à Berlin par le pilote Mark Webber (qui pilotait la 919 Hybrid aux 24h du Mans).

Un « reveal » également organisé à Niagara (États-Unis) et en Chine, avant une première présentation au public prévue au Salon de Francfort le 10 septembre.

Publicité


450 km d’autonomie

Les grandes lignes du concept-car Mission e se retrouvent copieusement sur cette Taycan. La berline possède une ceinture de caisse très basse, mettant en valeur ses passages de roues. L’avant plongeant vient donner encore plus de caractère, renvoyant la thermique Panamera à la catégorie des paquebots. Tout de même , il faut compter 4,96 m de longueur pour 1,97 m de large, le poids flirtant avec 2,3 tonnes. Le coffre est double, avec le classique espace arrière de 388 litres, le capot avant dissimulant 80 litres supplémentaires.

Malgré une silhouette très svelte, les batteries sont bel et bien logées dans le plancher. Nous retrouvons la plateforme PPE, inaugurée par l’Audi e-tron, avec un pack lithium-ion de 93,4 kWh. L’autonomie électrique est ainsi communiquée à 450 km WLTP pour la Turbo (412 km maximum en Turbo S), soit moins qu’un Tesla Model S (590 à 610 km). La consommation est quant à elle mesurée entre 24,5 et 26,9 kWh/100 km.

Côté recharge, la Taycan autorise une puissance théorique de 270 kW via le standard Combo CCS. Toutefois, le constructeur se limite à indiquer 100 km récupérés en 5 minutes via une borne compatible, type Ionity. 80% de charge seraient aussi possible en 22 minutes et 30 secondes, contre 1h33 à 11 kW.

Jusqu’à 761 ch !

Les clients seront évidemment plus sensibles aux performances, dignes du blason de Zuffenhausen. Les deux moteurs électriques produisent 450 kW ou 625 chevaux, hors boost (680 ch). Si la Turbo se contente de 500 kW (680 ch) avec l’Overboost et Launch Control, pour 850 Nm de couple. La Turbo S grimpe jusqu’à 560 kW ou 761 ch et au couple de 1.050 Nm. Le 0-100 km/h est ainsi expédié en seulement 2,8 secondes, la Turbo évoquant 3,2 secondes. Porsche a d’ailleurs répété cette accélération 26 fois d’affilée, sans perte de puissance.

La vitesse maximale est bridée à 260 km/h, tandis que la berline s’est gratifiée en août d’un temps de 7’42 sur le Nürburgring Nordschleife. C’est autant qu’une 911 GT3 de 2006, pas mal. Le 0-200 km/h est également honorable, chronométré en 9,8 secondes. Spécificité, ici la boîte automatique est à deux vitesses.

Les prix de la Porsche Taycan

Une puissance supérieure à la Panamera, une autonomie proche de Tesla, et un traitement intérieur luxe, quid du prix ? Avec surprise, le tarif d’accès de la Porsche Taycan Turbo débutent à 155.552 €, avec une version Turbo S à 189.152 €. Ceci sans compter le bonus écologique de 6.000 €, faisant ici un peu dérisoire au vu de la facture finale.

En parallèle, une Model S démarre à 91.000 €, la version Performance s’affichant à 107.700 €. Les premiers exemplaires seront livrés d’ici la fin d’année, avec déjà quelque 30.000 exemplaires pré-réservés.

intérieur de la Porsche Taycan Turbo S

Pour ces prix, la Taycan de base profitera d’une climatisation auto 4 zones avec commande tactile arrière, de phares à diodes matriciels, de la conduite semi-automatique, ainsi que de compteurs numériques 16,8 pouces. La partie info-divertissement passe par l’écran central 8,4 pouces en bas de console ainsi qu’un second supérieur de 10,9 pouces de diagonale, épaulé par un autre optionnel pour le passager. L’équipement comprend entre autres GPS, compatibilité smartphones, borne Wi-Fi, Bluetooth et prises USB.

Seule, mais pas pour longtemps

Bien que la Tesla Model S soit déjà disponible en France depuis 2013, la Porsche Taycan joue dans une autre cour. Sa cousine Audi e-tron GT, attendue fin 2020 au mieux, se chargera de titiller l’Américaine.

Publicité


Le créneau des berlines électriques de luxe est effectivement naissant, mais sera gonflé de la prochaine Mercedes EQS (2021), de la Jaguar XJ et d’une potentielle BMW i7. Maserati promet également une Quattroporte 100% électrique d’ici 2022.

Publicité