Après la Corsa, Opel poursuit son offensive électrique en s’attaquant au segment du SUV. Second modèle de la marque issu de la plateforme multiénergie CMP, le Mokka et son dérivé électrique Mokka-e introduisent la nouvelle identité de la marque. Premières impressions.

Entre le confinement et l’annulation des principaux événements automobiles, les constructeurs n’ont eu d’autre choix que de digitaliser massivement leurs annonces. Opel n’a pas dérogé à la règle et a dû limiter à Internet le « reveal » du nouveau Mokka, organisé en juin dernier. La marque se rattrape toutefois avec une première présentation statique du modèle en comité restreint. Un événement auquel Automobile Propre a pu assister.

Une nouvelle identité pour un nouveau groupe

Auparavant propriété du groupe General Motors, Opel a été repris en 2017 par PSA. Pour marquer ce changement et mieux s’inscrire dans une logique de complémentarité avec les autres marques du groupe, Opel a été invité à se réinventer sur le plan esthétique. L’enjeu : moderniser les lignes sans pour autant renier les racines germaniques de la marque.

Si la nouvelle Corsa reste le premier modèle développé sous l’égide du groupe PSA, le calendrier de lancement était trop court pour permettre à Opel d’impulser de véritables changements. Avec la nouvelle Mokka, la marque à l’éclair a eu beaucoup de temps pour concevoir une identité qui sera progressivement reprise sur l’ensemble de ses modèles. Au centre de ce renouveau esthétique figure la nouvelle calandre baptisée Vizor. Préfigurée par le concept Opel GT X Experimental, celle-ci reprend l’ADN de l’Opel Manta et se caractérise par une large bande noire reliant les deux optiques sur une seule ligne. Appelé « compass », ce design vient structurer la calandre à travers une forme qui rappelle une boussole. À l’arrière, la philosophie est identique avec notamment une reprise de la signature lumineuse observée à l’avant.

Héritant de la philosophie « The Power of Choice » chère au groupe PSA, Opel ne cherche pas à distinguer la version électrique du Mokka des classiques déclinaisons essence et diesel. Outre l’absence de pot d’échappement, la seule différence se joue sur l’intégration de petits badges « e » au niveau des montants des portières et du coffre.

Même chose côté gabarit. Avec 4,15 m en longueur et 1,52 m en hauteur, l’Opel Mokka-e est 15 centimètres plus court et 1 cm plus bas que le Peugeot e-2008 dont il partage la plateforme. Avec 1,80 m, il est en revanche plus large que le modèle du Lion. Des dimensions plus compactes qui ont évidemment des conséquences sur l’habitabilité : alors que le Peugeot e-2008 cumule 405 litres de volume de chargement, le Mokka-e se limite à 350. Même constat au niveau des places arrière. Les genoux des plus grands auront tendance à buter sur le siège tandis que le tunnel central – également présent sur le 2008 – limite le confort de la place du milieu.

Opel Mokka-ePeugeot e-2008
Longueur4151 mm4300 mm
Largeur1802 mm1770 mm
Hauteur1523 mm1530 mm
Empattement2557 mm2605 mm
Coffre350 litres405 litres

Cumulant 350 litres, le coffre de l’Opel Mokka-e se révèle moins spacieux que celui du Peugeot e-2008

Intérieur : une ambiance plus élégante

À l’intérieur, les évolutions sont notables par rapport à la récente Corsa. Moins consensuel que la citadine, l’Opel Mokka-e inaugure la nouvelle console Pure Panel qui semble réunir sur un seul et même bloc l’instrumentation et l’ordinateur de bord. Sur la finition haut de gamme Ultimate, l’écran d’instrumentation numérique est énorme. Étalé sur 12 pouces de diagonale, il est complété par un écran tactile 10 pouces compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Légèrement orienté vers le conducteur, celui-ci permet de contrôler la navigation, le multimédia et les différents réglages de la voiture.

Si l’interface numérique est très présente, Opel ne sombre pas dans le « tout tactile ». Bizone, la climatisation conserve ses commandes manuelles tandis que différents boutons facilitent l’accès aux menus du tableau de bord. Reprenant le « e » de Mokka-e, une touche permet notamment d’accéder à la partie électrique. Sur ce point, pas de surprise puisque l’ergonomie est identique aux autres modèles électriques de la gamme PSA. Il est ainsi possible de suivre les flux d’énergie, l’historique des consommations et de programmer la recharge à distance. L’instrumentation intègre également des éléments spécifiques à l’électrique. On retrouve notamment une estimation de l’autonomie restante et le niveau de charge de la batterie. Comme pour les autres modèles de PSA, la valeur n’est malheureusement pas exprimée en pourcentage.

En matière de finitions, l’ensemble est très élégant avec la présence de sièges Alcantara et d’éléments laqués (attention aux traces de doigts) sur la finition haut de gamme Ultimate de notre modèle de démonstration. De quoi rapprocher Opel du standard des autres marques du groupe PSA.

Au niveau des rangements, Opel a prévu des espaces généreux. Immense, la boîte à gants est complétée par des rangements dans chaque porte, deux porte-gobelets, ainsi qu’un petit espace situé sous l’accoudoir. Côté connectivité, on retrouve à l’avant un dispositif de charge par induction, une prise allume-cigare et une prise USB. À l’arrière, les passagers sont encore mieux servis puisqu’ils pourront se partager deux prises USB.

Jusqu’à 322 km d’autonomie

Sur la partie technique, ce Mokka-e reste en terrain connu. Basé sur la plateforme multiénergie CMP du groupe PSA, l’Opel Mokka-e reprend la même configuration technique que la Corsa électrique et que le Peugeot e-2008. On retrouve ainsi un moteur électrique développant jusqu’à 100 kW de puissance et 260 Nm de couple. En matière de performances, le constructeur promet 150 km/h de vitesse de pointe et un 0 à 100 km/h abattu en 9,1 secondes. Sur le 0-50 km/h, Opel annonce une valeur de 3,7 secondes.

Reprenant les éléments de la plateforme e-CMP, le Mokka-e hérite de la même configuration technique que le Peugeot e-2008 et la DS 3 Crossback e-tense

Au niveau de la batterie, l’Opel Mokka-e reçoit 216 cellules. Fournies par le chinois CATL, celles-ci sont réparties dans 18 modules et cumulent 50 kWh de capacité énergétique, dont 46 utiles. En autonomie, le constructeur annonce 322 kilomètres en cycle WLTP. C’est un peu moins que la Corsa-e qui propose 337 km avec la même batterie.

Côté recharge, la trappe est placée sur l’aile arrière gauche. Reprenant le standard Combo, le connecteur autorise jusqu’à 100 kW de puissance en courant continu (DC) et 7,4 kW en courant alternatif (AC). Comme sur le reste de la gamme PSA, il est possible d’intégrer un chargeur 11 kW optionnel.

Type de priseTemps de charge
Prise domestique 2,3 kW20 heures
Wallbox 7,4 kW6h30
Borne 11 kW4h30
Borne rapide 100 kW80 % en 30 minutes

À partir de 36 100 €

Fabriqué à Poissy, sur les mêmes lignes de production que le DS 3 Crossback e-tense, l’Opel Mokka électrique entamera ses livraisons en France à compter de mars 2021.

Reprenant sans exception les cinq niveaux de finition de la gamme Mokka, le SUV électrique de la marque à l’éclair débute à partir de 36 100 € hors bonus écologique. C’est environ 1 000 € de moins que le Peugeot e-2008 qui reste son plus proche cousin au sein de la gamme PSA.

En matière d’équipements, le constructeur soigne son entrée de gamme. Instrumentation numérique 7 pouces, ordinateur de bord 7 pouces, climatisation automatique, jantes alliage 16 pouces, régulateur de vitesse et lecture automatique des panneaux font ainsi partie des dotations de série.

Disposant du maximum d’équipements, la version haut de gamme Ultimate de notre modèle de présentation est facturée 42 050 €. Elle se distingue notamment par son combiné d’instrumentation de 12 pouces, son ordinateur de bord de 10 pouces, ses phares Avant Matrix LED Intellilux et ses jantes alliage 18 pouces bicolores Silver/Noir.

Disponible uniquement en option, le chargeur triphasé est réservé aux trois finitions supérieures (Elegance, GS Line et Ultimate). Facturé 900 €, il est étrangement plus cher que sur les autres marques de PSA.

FinitionsTarifs hors bonus
Edition36 100 €
GS Line37 750 €
Elegance39 050 €
Elegance Business39 150 €
Ultimate42 050 €

Pour la liste exhaustive des options et équipements, rendez-vous sur la fiche dédiée au modèle

L’avis Automobile Propre

Cassant avec les lignes très consensuelles de la nouvelle Corsa, cet Opel Mokka-e est plutôt une bonne surprise. En intégrant la nouvelle calandre Vizor, le petit SUV électrique allemand gagne en caractère sans sombrer dans l’agressivité. À l’intérieur, il offre davantage de prestance et se met au niveau des autres marques du groupe tricolore.

Son positionnement au sein de l’offre PSA est également bien pensé. Plus court et moins high-tech que le 2008, il saura séduire une clientèle en quête d’un SUV urbain à la fois compact et élégant.

Et vous ? Avez-vous été séduit par le nouveau SUV électrique d’Opel ? N’hésitez pas à répondre au sondage ci-dessous et à laisser votre avis dans les commentaires !