| Sur
24 février 2020 18:41

DS9 E-Tense 2020 : infos, photos et vidéo de la berline hybride rechargeable

Par Matthieu LAURAUX

Avec des motorisations majoritairement hybrides jusqu’à 360 chevaux, une ligne soignée de 4,93 m et un intérieur luxueux, la DS9 s’attaque directement aux grandes berlines allemandes haut de gamme.

La naissance de la marque DS s’est opérée en trois temps, dont le troisième débute ce jour. Les débuts sous la marque Citroën ont été suivis de l’indépendance via les SUV, les DS7 et DS3 Crossback. Voici enfin ce que beaucoup attendaient, une berline haut de gamme, descendante des illustres DS ou CX.

Un lien entre passé et futur

Question design, nous avons déjà pu apercevoir le principales sur les premières photos en ligne ce lundi. La « gueule » proéminente se conjugue à des optiques très soignées, du chrome, et des diodes verticales rappelant le DS3 Crossback. Le capot invite une ligne chromée, signant l’intention haut de gamme du véhicule, avec logo « E » pour les modèles hybrides. Le profil est très proche de la cousine Peugeot 508, mais ne vous y trompez pas, la DS9 mesure 18 cm de plus ! L’empattement y est pour beaucoup, rallongé de 11 cm.

Avec 4,93 mètres, elle est aussi 1 cm plus longue qu’une Mercedes Classe E, et affiche 1,85 mètre de largeur. Les flancs sont très épurés, avec des poignées rétractables et un seul pli venant lier les phares et feux arrière. Le chrome entoure le vitrage latéral et l’allure « fastback » de la berline, le haut de lunette arrière adoptant des rappels de clignotants façon Citroën DS. Enfin, la poupe reçoit les feux arrière typiques de la marque, liés par un jonc chromé.

Jusqu’à 360 chevaux !

Si nous vous parlons de cette DS9, c’est qu’elle adopte une unique motorisation hybride rechargeable dès le lancement. D’abord, ce sera la version 2 roues motrices 225 chevaux qui animera la gamme. Le bloc essence est le même 4 cylindres 1,6 litre que sur la Lionne (ou le Citroën C5 Aircross), associé à l’électrique 80 kW/110 ch, via une boîte automatique 8 rapports. Par la suite les E-Tense seront triple, grâce à la version 250 chevaux, et une inédite 4 roues motrices 360 chevaux. Cette dernière sera partagée avec la Peugeot 508 PSE, présentée en concept en 2018. Une version 100% essence 225 ch est aussi prévue.

La batterie associée à la berline DS est celle de 11,9 kWh (utiles), allouant « entre 40 et 50 km » d’autonomie. La recharge sera possible jusqu’à la puissance de 7,4 kW. Sur wallbox ou borne publique compatible, la DS9 pourra récupérer son plein d’électricité en 1h30 selon la marque.

Un intérieur luxueux

Ce qui nous avait plus dans l’essai du DS7 Crossback, c’était la démarcation claire avec ses congénères Peugeot 3008 ou Opel Grandland X. Une différence vers le haut (de gamme), avec des matériaux de choix et une finition soignée. Sur les visuels de cette DS9 proposés par le constructeur français, l’ambiance s’annonce très flatteuse. Petite déception, la planche de bord est calquée sur le SUV, à quelques détails près, comme les aérateurs latéraux. On retrouve ainsi l’instrumentation numérique derrière le volant de très belle facture. Au centre, le grand écran tactile gère le multimédia, au-dessus du large espace entre les sièges et sous l’horloge B.R.M. en tête de console.

En termes de finition, pas de détails. On sait juste que les atmosphères « DS Bastille », « DS Rivoli » et « DS Opéra » seront au catalogue, avec leurs couleurs et cuirs spécifiques. La sellerie façon bracelet est bien sûr au rendez-vous. La firme détaillera l’équipement ultérieurement cette année.

On note entre autres la présence du DS Drive Assist, associant régulateur adaptatif et maintien de voie (conduite autonome sur voie rapide). La vision nocturne, le freinage d’urgence ainsi que les suspensions adaptatives s’inviteront sur la DS9 E-Tense, reste à déterminer sur quelles versions.

Une concurrence féroce

La DS9 E-Tense sera lancée « au second semestre » promet la marque, donc en hybride rechargeable 225 ch. Nuance avec la Peugeot 508, produite en France, la DS9 est un produit made in China, dans l’usine de Wuhan, tout comme la cousine 508 L. L’année 2021 devrait voir les versions E-Tense 250 ch et 360 ch 4×4. Quant au prix de cette berline, il va falloir être patient, et ne pas compter sous les 55.000 euros.

En face, la Française ne sera pas seule. En effet, la rivalité englobe les Audi A6 50 TFSI e (367 ch, 62.200 €), BMW 530e (252 ch, 58.150 €), Mercedes E 300 e (320 ch, 60,251 €) et Volvo S60 T8 (390 ch, 59.990 €).

Enfin, côté actualité, la DS9 E-Tense posera ses roues au Salon de Genève (5-15 mars). La berline aura pour coéquipier un nouveau concept-car, révélé ce mercredi 26 février à 8h.

Matthieu LAURAUX

Lire les commentaires

  • La présenter comme successeur de la DS, CX, SM etc. Et ne même pas être fichu d’avoir une belle ligne fluide avec des vitres sans montants.... l’intégration des clignotants arrière... c’était beau sur la DS, là-dessus, ça ne ressemble à rien. Avoir eu la bonne idée d’alourdir le design de l’avant avec une pseudo baguette centrale sur le capot qui fait encore référence à la vrai DS, mais ne pas être fichu d’avoir des poignées de portes chromés (comme sur la vraie DS, et aussi beaucoup de voitures contemporaines dont Tesla). C’ est beau le marketing, même la dernière C5 berline ressemblait plus à une Citroën / DS que ça. A part acheter du pseudo marketing d’une voiture française faite en Chine pour le marché chinois, il n’y a rien en design, et rien en technologie valable pour le 21 siècle. L’AMI de Citroën est beaucoup plus interessante et se vendra très bien.

  • euh...NON MERCI !!!! j'en veux pas... je prefere garder ma TESLA model S de 2013 qui est une vrais voiture du 21 e siécle... lolll complétement ridicule de proposer un hybride !!! ils sont c__ ou quoi ?

  • Mais qui peut acheter ca ? Un mégalo mazo idiot .
    Dans 3 ans plus rien ne marchera dans cette caisse , on connais la marque .

  • Attention, en Belgique déjà... (à quand en toute l'Europe ?), les règles de malus vont changer pour les hybrides faussement propres, avec une autonomie électrique nettement insuffisante pour les trajets les plus courants !
    Ouf, il est temps d'arrêter l'hypocrisie à particules "cachées", qui comme en Chine, attirent les PAN (DA !)... démis !§!

  • Résumons nous : la DS9 est made in China donc import donc taxe UE + émission CO2 due à sa venue par la mer
    il faut refroidir le moteur thermique donc CX moyen par rapport à une model 3
    elle coute le même prix qu'une model 3 , il est fort possible qu'en prime elle soit bien plus lourde (pas bon pour sa consommation tout çà)
    sa conso sans élec sera astronomique
    çà sera 30 km grand max en mode élec voire un peu moins
    Une model 3 made in USA : nous exportons plus vers les USA que l'inverse donc pas très grave d'acheter US
    La chine elle nous pompe un max de fric sans retour et en plus elle est militairement très agressive (nota : elle ajoute à sa flotte de guerre autant de navires / an que la totalité de la flotte française. La flotte chinoise de Méditerranée pointe désormais ses missiles mer sol à tête nucléaire depuis directement la Méditerranée orientale
    Bref, dit autrement, je limite perso mes achats chinois au max de ce qui est possible car sinon c'est engraisser une dictature potentiellement très hostile envers l'occident et nos valeurs que les chinois méprisent profondément. (vous n'imaginez pas à quel point ! bref ... )
    dernier : çà coute le prix d'une model 3 un eu plus petite (20cm de moins )
    perso - je trouve cette DS9 bling bling - mais les goûts et les couleurs ...

      • pour 18 cm en longueur ? c'est l'écart entre les 2 voitures - à la rigueur on peut la comparer à une model Y qui semblerait être 5 cm plus longue qu'une model 3

  • esthetiquement, pourquoi pas, il n y a pas non plus une prise de risque incroyable avec ce modele apres comme on dit : "les gouts et les couleurs...."
    c est surtout un terme de marché/concurrence, comment se distingue ce modele ??
    un nom a la francaise qui doit bcp plaire en asie mais a part ca ??
    face a la mecanique d une A6, au confort des Mercedes, qu est ce que propose cette DS ?
    ya aucune innovation ou specificité remarquable.
    une hybridation digne d un modele vieux de 5 voir 10ans.
    il manque quelque chose....

  • J'ai eu 2 XM V6-24 dans ma vie, super confort (suspensions) et magnifique intérieur, mais un enfer mécanique : ligne d'échappement bricolée, notamment collecteurs inox qui fissurent et hors de prix à changer, compartiment moteur mal refroidi, énormément de problèmes de connectique et quelques trajets en dépanneuse à cause de ça...

    Il en faudrait beaucoup plus pour me faire revenir à Citroen.
    Et 100% VE de toutes manières.

      • OUI mais les gens et les habitudes restent, comme celle de nier les problèmes de conception pour faire payer aux clients les vices cachés.

    • DEUX XM ???? venant d'une famille de fanboys DS / ID , le passage à la XM ... ne se fit pas - pas assez jolie, et vite les rumeurs de mauvaise qualité nous ont écarté de ce modèle. Les Citroën achetées furent des DS23 d'occasion au lieu d'acheter du XM neuf. Ce ne fut guère mieux ! la DS23 était un modèle que le SAV de Citroën ne comprenait pas - trop compliqué , incapable de réparer les pannes ou les pertes de réglages dues au passage du temps et de l'usage de la voiture- - Mes collègues anglais, fans de Citroën eux aussi, rencontrèrent les même galères que celles décrites avec leurs XM de fonction - la XM était un piège - à mon avis ce fut un désastre (de trop) pour l'image de marque de Citroën
      Et le V6 , moteur de conception batarde, un V8 dégradé en V6 à l'arrache à cause du choc pétrolier, n'a jamais été un modèle de moteur et en plus il était programmé en obsolescence et je soupçonne Citroën puis PSA d'avoir laissé ce moteur moyenne fiable en parc car il a ainsi généré plein de revenus en SAV !

      • Entre la DS et la XM, il y a eu 15 ans de Citroen CX
        Tes DS23 devaient vraiment être très très d'occasion... voire de collection !

        • oopsss

          CX pas DS - en fait la dernière DS fut une 23 suivi de CX et pas de XM dans la famille

  • Je n'aime pas le style intérieur des DS. Mais bon au moins c'est réellement luxueux d'après ce que je lis et entends.

    Par contre je trouve tout l'avant raté. J'ai l'impression qu'il n'aurait pas fallu grand chose pour que ça soit vraiment pas mal, mais qu'un mauvais tuning est passé par là pour l'enlaidir.

    La barre chromée sur le capot fait vraiment rajoutée. Et l'énorme calandre fait trop penser à Audi (dont les faces avant sont de moins en moins esthétiques avec les années).

    Dernier point : pourquoi un capot avant si long ? Il n'y a pas de gros moteur à placer. J'ai l'impression que c'est un relent du passé récent pour donner un côté plus statutaire.

    • Avoir une zone de déformation programmée plus grande, caser le moteur qui reste toujours présent, améliorer l'aérodynamise, …

      Y'a plein de raisons

      • Zone de déformation programmée plus grande :
        -> et pourtant il y a plein de véhicules avec des capots avants plus courts, notamment des citadines ou des compactes.

        Caser le moteur qui reste toujours présent :
        -> ben oui mais il est petit (4 cylindres 1.6L) et Peugeot a mis des 2L dans des petits capots avant de 206.

        Améliorer l’aérodynamisme :
        -> une model 3 a un très bon Cx avec un capot bien plus court. D'ailleurs c'est plus sur l'arrière qu'il faudrait travailler pour l'améliorer.

        • Libre à toi de monter dans un pot de yaourt qui n'a pas de capot, va pas falloir taper trop fort quand même.

          Plus le capot est grand plus le moteur est accessible. C'est pas parce qu'il est plus petit qu'il fait le caser au chausse pied. Et la différence de taille entre un 1.6 et un 2.0 est est vraiment minime. Les blocs sont les mêmes ils sont juste alésés différemment.

          La longueur joue un rôle dans l'aérodynamisme en conditionnant le nombre de Reynolds. Et si l'arrière est important pour réduire la traînée de culot, l'avant n'est pas non plus à négliger

  • Faut voir l'équipement de base, mais quasiment aussi chère qu'une BMW série 5 hybride, alors que le machin est fabriqué en Chine... En plus avec l'étiquette Citroen qui colle a la peau de DS comme un vieux sparadrap moisi, qui va acheter ce "faux luxe" ? Vu que c'est fabriqué en Chine, je ne suis même pas sûr que les ministères et préfectures peuvent acheter cela pour leurs flottes...

    Et bonjour l'empreinte carbone pour ramener ca en Europe.

  • "1.85 m de diamètre "
    Un futur tube de la production auto française?

    Produite à Wuhan, en chine, on attend une diffusion virale de ce modèle?

    Une grande et belle auto, mais pas très accessible .

Ce site utilise les cookies.