Quelles sont les aides à l'achat pour une voiture hybride ?

Le bonus pour les hybrides rechargeables a été prolongé jusqu’à fin 2022. Il peut être complété par la prime à la conversion qui, sous conditions de mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel, s’applique également à l’achat d’une voiture hybride classique. Explications.

Un bonus jusqu’à 1000€ pour les voitures hybrides rechargeables

Les aides pour les voitures hybrides rechargeables ont démarrées en 2008. Après une première réduction en 2014 puis en 2016, ce bonus avait disparu 1er janvier 2018. Mais après le premier confinement du Covid-19, un bonus sur les véhicules plug-in a été remis en place, avec 2.000 €. Il a été réduit à 1.000 € le 1er juillet 2021.

Bonne nouvelle : alors qu’il devait prendre fin le 1er juillet 2022, il a été maintenu six mois de plus. Il y a donc toujours 1.000 € d’aide jusqu’au 31 décembre 2022, pour les modèles de moins de 50.000 €, qui peuvent faire 50 km en électrique en ville.

À lire aussi Le bonus écologique est aussi prolongé pour les voitures hybrides rechargeables

Évolution du bonus hybride rechargeable depuis 2008

Maximum % Prix d’achat
CO2/km max
2008 à 2012
5.000 € (1.000 €) 20% 60 (90)
2013 5.000 € (4.500) 20% 50 (60)
2014 4.000 € 20% 60
2015 4.000 € 27% 60
2016 1.000 € 27% 60
2017 1.000 € 27% 60
2018 0 €
2019 0 €
1er juin 2020
2.000 € 50
1er juillet 2021
1.000 € 50

Quelles sont les aides à l'achat pour une voiture hybride ?

Les modèles hybrides simples ont-ils un bonus ?

La réponse est claire : non ! Par son décret 2016-1980 publié le 30 décembre 2016 au journal officiel, l’État français a mis un coup d’arrêt au bonus écologique attribué aux voitures hybrides non rechargeables.

Il n’y a pas de bonus pour les hybrides d’occasion.

La prime à la casse, jusqu’à 6.000 €

La prime à la casse pour les véhicules hybrides rechargeables

Tous les Français profitent d’une prime à la casse pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf ou d’occasion avec des rejets maximum de 50 g/km de C02, si bien sûr on a un véhicule assez vieux à mettre au rebut : un essence d’avant 2006 ou un diesel d’avant 2011.

La prime est de 2.500 €, pour un modèle coûtant maximum 60.000 € et qui a une autonomie électrique suffisante (50 km en cycle urbain). Si cette autonomie n’est pas respectée, c’est 1.500 € (toujours avec 50 g/km de CO2 max).

La prime est doublée, soit 3.000 ou 5.000 €, pour les plus modestes. Ceci est valable pour les l’acquéreur justifiant un revenu fiscal de référence (RFR) annuel sous 6.300 €. Cependant, les personnes au RFR inférieur à 13.490 € peuvent aussi y accéder, avec l’une de ces conditions :

  • un trajet domicile-travail supérieur à 30 kilomètres, ou
  • un kilométrage annuel supérieur à 12.000 km.

Le prime à la casse pour les véhicules hybrides simples

La prime à la casse pour les véhicules neuf ou occasion (jusqu’à 50.000 €) qui rejettent de 50 à 127 g/km (137 g pour les occasions de plus de six mois) est limitée aux personnes avec un revenu fiscal de référence (RFR) sous 13.490 €. C’est dans cette tranche CO2 que l’on va trouver la plupart des hybrides simples, avec une prime à la casse de 1.500 €.

La prime est doublée, soit 3.000 €, pour les plus modestes. Ceci est valable pour les acquéreurs justifiant d’un revenu fiscal de référence (RFR) annuel sous 6.300 €. Cependant, les personnes au RFR inférieur à 13.490 € peuvent aussi y accéder, avec l’une de ces conditions :

  • un trajet domicile-travail supérieur à 30 kilomètres, ou
  • un kilométrage annuel supérieur à 12.000 km.

Au delà de 127 g/km de CO2, il n’y a aucune prime, même pour les hybrides simples.

À lire aussi Comment bénéficier de la prime à la conversion 2022 ? Montants et conditions

La surprime ZFE

Dans les Zone à Faibles Emissions, les ZFE, si la collectivité accorde une aide à l’achat, l’Etat ajoute 1.000 € à votre prime à la casse (dans le même respect des contraintes de la prime à la casse).

Exemple d’aides à l’achat et prix final d’une voiture hybride

Exemple avec l’une des voitures hybride rechargeable les plus populaires, la Peugeot 3008 Hybrid. En version plug-in 225 ch Allure, elle coûte 45.800 €.

Cela donne :

  • 44.800 € pour tous avec le bonus.
  • 42.300 € avec bonus et prime à la casse minimum.
  • 41.300 € avec bonus et prime à la casse minimum et aide ZFE.
  • 39.800 € avec bonus et prime à la casse maximum.
  • 38.800 € avec bonus et prime à la casse maximum et aide ZFE.

Quelles sont les aides à l'achat pour une voiture hybride ?

Concernant les voitures hybrides simples, prenons la Toyota Yaris Hybrid. Sur le modèle neuf de base Dynamic à 22.900 €, la remise avec prime à la conversion diminue le tarif à :

  • 21.400 € avec prime à la casse minimum ;
  • 20.400 € avec prime à la casse minimum et surprime ZFE ;
  • 19.900 € avec prime à la casse maximum ;
  • 18.900 € avec prime à la casse maximum et surprime ZFE.

Attention, dans le cas de l’achat d’une voiture d’occasion, l’aide maximale ne peut dépasser 80%.

Attention au malus !

Certaines grandes voitures hybrides, généralement de puissants SUV, possèdent une pollution élevée et peuvent subir un malus écologique ! Le malus 2022 démarre à 128 g/km de CO2. Exemple, un Honda CR-V Hybrid 4×4 émet 163 g/km de CO2. Il a un malus de 2.726 € !

Aides locales à l’achat d’une hybride

Deux aides locales existent et sont cumulables avec le bonus écologique ainsi que la prime à la conversion nationale.

Région Occitanie :

L’aide financière existe depuis le 1er janvier 2019 et concerne les véhicules hybrides rechargeables. La voiture doit être d’occasion, sous 30.000 €, et doit avoir été achetée auprès d’un professionnel exerçant son activité en région Occitanie.

Le montant de cette aide varie selon la situation :

  • 30% du coût d’acquisition, plafonnée à 2 000 €, pour une personne physique majeure non imposable
  • 30% du coût d’acquisition, plafonnée à 1 000 €, pour une personne physique majeure imposable

Grand Paris (Paris + 130 communes) :

Cette aide jusqu’à 6.000 € est accordée pour l’achat des véhicules hybrides (rechargeables ou non) sur le principe de la prime à la conversion (jusqu’à 127 g/km de CO2). Ils doivent coûter moins de 50.000 € et dépasser 50 km d’autonomie électrique dans le cas des hybrides rechargeables. Le véhicule mis au rebut doit être de Crit’Air 3 ou inférieur pour les RFR inférieur à 13.489 €, et Crit’Air 4 et moins pour les autres.

RFR % max du prix d’achat* Montant de l’aide
0 à 6.300 € 80% 6.000 €
6.301 à 13.489 € 80% 5.000 €
13.490 à 35.052 € 50% 3.000 €
35.053 € et plus 50% 1.500 €

*bonus et prime nationaux déduits.

D’autres aides ?

Les professionnels peuvent bénéficier d’une exonération totale de la première composante de TVS (taxe sur les véhicules de société) à l’achat d’une voiture hybride rechargeable seulement. Toutefois, les voitures hybrides non rechargeables aux émissions CO2 inférieures à 120 g/km possèdent une exonération temporaire de 3 ans (ou 12 trimestres).

Si vous connaissez d’autres aides, notamment régionales, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires pour que nous puissions les rajouter.

Quelles sont les aides à l'achat pour une voiture hybride ?