De retour en 2020, le bonus pour voitures hybrides rechargeables baisse le prix d’achat de 2.000 €. Il peut être complété par la prime à la conversion qui, sous conditions de mise à la casse d’un vieux véhicule essence ou diesel, s’applique également à l’achat d’une voiture hybride classique. Explications.

Le bonus écologique pour les voitures hybrides

Il n’y a pas si longtemps, jusqu’au milieu début des années 2010, les voitures hybrides pouvaient prétendre au bonus écologique. Exemple, en 2012, les modèles rejetant moins de 110 g/km de CO2 héritaient jusqu’à 4.000 € de remise (à la limite de 10% du prix d‘achat). Ceci a décliné à 3.300 € maximum (ou 8,5%) l’année suivante, puis 2.000 € (ou 5%) en 2015 et 750 en 2016.

Par son décret 2016-1980 publié le 30 décembre 2016 au journal officiel, l’Etat français a mis un coup d’arrêt au bonus écologique attribué aux voitures hybrides non rechargeables.

Évolution du bonus hybride entre 2013 et 2017

Minimum Maximum % Prix d’achat
gCO2/km max
2013 2000 € 4000 € 8,25 % 110
2014 1650 € 3300 € 8,25 % 110
2015 1000 € 2000 € 5 % 110
2016 750 € 5 % 110
2017 0 %

Le bonus pour les voitures hybrides rechargeables

Les aides pour les voitures hybrides rechargeables ont démarré en 2008. Après une première réduction en 2014 puis en 2016, le bonus a été interrompu au 1er janvier 2018. Lors de la crise du Covid-19, et pour soutenir la chute des ventes automobiles, le bonus est revenu au 1er juin 2020. D’un montant de 2.000 €, il est réduit au 1er juillet 2021 à 1.000 € et devrait de nouveau disparaitre à compter du 1er janvier 2022.

L’attribution de cette aide est sous condition d’un prix d’achat sous 50.000 € et d’émissions de CO2 sous 50 g/km. Le véhicule doit également être acheté ou loué pour minimum 2 ans, et ne doit pas être vendu avant 6 mois et 6.000 km.

Évolution du bonus hybride rechargeable depuis 2008

Maximum % Prix d’achat
CO2/km max
2008 à 2012
5.000 € (1.000 €) 20% 60 (90)
2013 5.000 € (4.500) 20% 50 (60)
2014 4.000 € 20% 60
2015 4.000 € 27% 60
2016 1.000 € 27% 60
2017 1.000 € 27% 60
2018 0 €
2019 0 €
1er juin 2020
2.000 € 50
1er juillet 2021
1.000 € 50

Hybrides et prime à la conversion

La prime à la conversion est accessible pour toute personne acquérant une voiture hybride et voulant céder un vieux véhicule, mais en remplissant certaines conditions. Précision, nous parlons ici des voitures hybrides « classiques », mais aussi des micro-hybrides, car aucune limite de roulage ou de puissance électrique n’existe.

Depuis le 3 août 2020, la prime maximale est de 3.000 € pour toute voiture hybride neuve ou d’occasion, dans la limite de 80% du prix d’achat et sous 50.000 €. Ceci est valable pour les l’acquéreur justifiant un revenu fiscal de référence annuel sous 6.300 €. Cependant, les personnes au RFR inférieur à 13.489 € peuvent aussi y accéder, avec l’une de ces conditions :

  • un trajet domicile-travail supérieur à 30 kilomètres, ou
  • un kilométrage annuel supérieur à 12.000 km.

La prime est de moitié, soit 1.500 €, sans une de ces conditions, et pour tout acquéreur au RFR supérieur à 13.489 €. À noter, une surprime de 1.000 € est allouée en ZFE. Autre condition, le véhicule mis à la casse doit être de type Crit’Air 3 ou inférieur, soit :

  • un diesel immatriculé avant le 01/01/2011, ou
  • un essence immatriculé avant le 01/01/2006

Pour les hybrides non rechargeables, les conditions ci-dessus sont applicables sous plus strictes. Le véhicule acquis doit émettre moins de 109 g/km de CO2 NEDC ou 137 g/km de CO2 WLTP, et rentrer dans ces deux catégories :

  • Crit’Air 1
  • Crit’Air 2 immatriculé après le 1er septembre 2019

Exemple d’aides et prix final d’une voiture hybride

Démarrons par la voiture hybride rechargeable la plus populaire en France, la Peugeot 3008 Hybrid. Sur le modèle de base de 43.800 €, la remise diminue le tarif à :

  • 41.800 € pour tous avec le bonus ;
  • 40.300 € avec bonus et prime minimum ;
  • 39.300 € avec bonus et prime minimum en ZFE ;
  • 38.800 € avec bonus et prime maximum ;
  • 37.800 € avec bonus et prime maximum en ZFE.

Concernant les hybrides simples, prenons la vente n°1, la Toyota Yaris Hybrid. Sur le modèle neuf de base « France » de 21.450 €, la remise avec prime à la conversion diminue le tarif à :

  • 19.940 € avec prime minimum ;
  • 18.840 € avec prime minimum en ZFE ;
  • 18.450 € avec prime maximum ;
  • 17.450 € avec prime maximum en ZFE.

Dans le cas d’une Honda Civic Hybride d’occasion de 3.000 €, l’aide maximale ne peut dépasser 80%, soit 2.800 euros.

Attention, certaines grandes voitures hybrides, généralement de puissants SUVs, possèdent une pollution élevée et peuvent subir un malus écologique. Le malus 2020 démarre à 138 g/km de CO2 et à 133 g/km en 2021. Exemple, un Honda CR-V Hybrid 4×4 émet 168 g/km de CO2 et un Hyundai Santa Fe Hybrid 149 g/km. Leur malus est respectivement de 2.726 et 450 € de malus en 2021.

Aides locales à l’achat d’une hybride

Deux aides locales existent et sont cumulables avec le bonus écologique ainsi que la prime à la conversion nationale.

Région Occitanie :

L’aide financière existe depuis le 1er janvier 2019 et concerne les véhicules hybrides rechargeables. La voiture doit être d’occasion, sous 30.000 €, et doit avoir été achetée auprès d’un professionnel exerçant son activité en région Occitanie.

Le montant de cette aide varie selon la situation :

  • 30% du coût d’acquisition, plafonnée à 2 000 €, pour une personne physique majeure non imposable
  • 30% du coût d’acquisition, plafonnée à 1 000 €, pour une personne physique majeure imposable

Grand Paris (Paris + 130 communes) :

Cette aide jusqu’à 6.000 € est accordée pour l’achat des véhicules hybrides (rechargeables ou non) sur le principe de la prime à la conversion. Ils doivent coûter moins de 50.000 € et dépasser 50 km d’autonomie électrique dans le cas des hybrides rechargeables. Le véhicule mis au rebut doit être de Crit’Air 3 ou inférieur pour les RFR inférieur à 13.489 €, et Crit’Air 4 et moins pour les autres. Ces conditions sont valables au 14 décembre 2020, date de changement de la mesure.

RFR % max du prix d’achat* Montant de l’aide
0 à 6.300 € 80% 6.000 €
6.301 à 13.489 € 80% 5.000 €
13.490 à 35.052 € 50% 3.000 €
35.053 € et plus 50% 1.500 €

*bonus et prime nationaux déduits.

D’autres aides ?

Les professionnels peuvent bénéficier d’une exonération totale de TVS (taxe sur les véhicules de société) à l’achat d’une voiture hybride rechargeable seulement.  Toutefois, les voitures hybrides non rechargeables aux émissions CO2 inférieures à 120 g/km possèdent une exonération temporaire de 3 ans (ou 12 trimestres).

Si vous connaissez d’autres aides, notamment régionales, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires pour que nous puissions les rajouter.

Citroën C5 hybride rechargeable Bruxelles 2020