Financé grâce au mécanisme des CEE (certificats d’économie d’énergie) et géré par l’AVERE France, Advenir est un dispositif de financement national dédié aux bornes de recharge.

Le programme Advenir, c’est quoi ?

Lancé en septembre 2016 et reconduit en mars 2018, le programme ADVENIR a été renouvelé pour la période 2021-2023. Il avait pour objectif initial l’installation de 13 700 nouveaux points de recharge, dont 3 000 installés en voirie pour accompagner les collectivités dans leurs déploiements. Dans le cadre de cette nouvelle reconduction, l’objectif est de permettre l’installation de 45 000 nouveaux points de charge d’ici à fin 2023 favorisant le déploiement des bornes de recharge en France. De quoi améliorer le réseau de recharge qui fait tant défaut à la France pour le moment.



Les financements octroyés par le dispositif Advenir proviennent des certificats d’économie d’énergie. Ces sommes sont versées par les énergéticiens (EDF, Bolloré Energy etc…). Elles représentent une enveloppe de près de 20 millions d’euros dédiée au programme.

Qui est concerné par les aides Advenir ?

Le dispositif Advenir est assez large et s’adresse à tous les acteurs :

  • Le grand public, les syndicats et bailleurs sociaux pour les points de charge installés en habitat collectif, qu’il s’agisse d’un usage individuel ou collectif
  • Les entreprises pour les points de charge installés sur leur parking et réservés à leurs clients ou salariés (parkings de bâtiments commerciaux, parking en ouvrage etc…)
  • Les collectivités pour les points de recharge accessibles au public installés sur des espaces publics tels que la voirie.

Quels sont les montants octroyés ?

La prime Advenir vient couvrir les coûts de fourniture et d’installation de points de charge. Le seuil est fixé à 30 % pour les entreprises publiques dans le cadre d’un usage réservé aux véhicules de l’entreprise et à ses salariés. Il grimpe à 50 % pour le résidentiel collectif avec des plafonds résumés dans les tableaux ci-dessous.

Auparavant, le montant maximal de l’aide était majoré de 360 € en cas de mise en place d’un point de charge dit « intelligent », soit en mesure d’intégrer un système de pilotage énergétique de la charge. Ce critère est maintenu rendu obligatoire et la surprime est intégrée dans le montant de l’aide.

Aide réservée au Résidentiel Collectif

Dans le cadre d’une installation pour un particulier en résidentiel collectif, deux aides sont disponibles suivant s’il s’agit d’une utilisation à titre privé (droit à la prise) ou à titre collectif.

Ainsi, le montant maximal de la prime grimpe jusqu’à 960 € HT pour un équipement à usage individuel et à 1660 € HT par point de charge pour un équipement collectif. A noter que le programme Advenir peut aussi subventionner forfaitairement les travaux de raccordement mais aussi de certains travaux de voirie s’il s’agit d’équiper un parking en extérieur.

A noter : si aucune aide n’est disponible pour l’installation d’une borne d’en une maison individuelle, il est cependant possible dans certains cas d’en bénéficier. Ce sera notamment le cas pour les professionnels n’ayant pas de local technique et dont le siège de l’entreprise est domicilié à leur résidence principale. Ce sera, par exemple, le cas pour les VTC ou encore les professions libérales. Le plus simple reste de consulter le site d’Advenir pour savoir si cette possibilité s’applique à votre cas.



Prime Advenir pour les entreprises

Une prime Advenir est également disponible pour les entreprises. Le montant et le taux d’aide varie en fonction de l’utilisation des bornes installés (privé ou public). A noter qu’en cas d’une utilisation public des bornes de l’entreprise, le montant des primes Advenir est supérieur. Quoiqu’il en soit le montant de la prime est plafonnée à 30 % du coût réel HT de l’installation en 2021. Il baissera à 20 % dès 2022. Dans le cas d’une utilisation publique des bornes de l’entreprise, le plafond est relevé à 60 % du coût de l’installation et concerne aussi bien les bornes lentes que rapides.

A noter : Le calcul se fait par point de charge et non par borne, ce qui permet d’additionner plusieurs primes sur une seule borne dans certains cas. Par exemple, si une borne d’une puissance maximale de 22 kW est installée avec 2 points de charge, la prime totale sera de 4 800 € HT. La prime ne peut toutefois pas dépasser 60 % du coût de l’installation.

Il est aussi possible pour les garages et les concessionnaires automobiles de bénéficier de ces primes. Cependant, elles ne seront attribuées que sous réserve qu’elles soient accessibles au public. Ainsi, les points de charge installés dans les aires de livraisons ou de démonstration ne sont pas éligibles aux primes Advenir.

Dans tous les cas, les demandes de primes Advenir sont limitées à un plafond de 4 000 000 € par entreprise (ou numéro SIREN).

Pour découvrir les conditions détaillées d’obtention de la prime, vous pouvez consulter la page dédiée sur le site d’Advenir.

Réservée aux offres « labellisées »

Attention ! Si vous souhaitez bénéficier des primes Advenir, sachez qu’elles sont réservées aux offres dites « labellisées » par le programme.

En d’autres termes, le bénéficiaire doit impérativement contacter un installateur qualifié IRVE dont les offres ont été validées par le programme. Il s’agit notamment de s’assurer que les points de charge fournis soient conformes au cahier des charges et à la réglementation en vigueur. Si vous souhaitez installer un point de charge qui ne fait pas partie des offres labellisées, il faudra impérativement que le fabricant demande une labellisation de son offre pour que vous puissiez bénéficier de l’aide.

Rassurez-vous, le choix est large. Depuis le lancement du programme, Advenir a labellisé plus de 1 000 offres issues de plusieurs centaines de fournisseurs. Pour en savoir plus, retrouvez l’intégralité des offres sur le site dédié au programme.

Comment solliciter l’aide ?

Pour solliciter l’aide du programme Advenir, tout se passe en ligne via une plateforme dédiée. Une demande peut être directement déposée soit par l’installateur soit par le bénéficiaire. Il est préférable que ce soit l’installateur qui en fasse la demande. Il aura l’habitude de traiter ce genre de dossier. De plus, il sera plus à même de fournir tous les éléments nécessaires à l’instruction de la demande.

Pour recevoir la prime, le demandeur doit donner une série de justificatifs, dont notamment d’achat, le PV de réception ou le contrat de location. Une fois le dossier validé, le montant de la prime est bloqué pendant 6 mois. Ce délai permet la réalisation des travaux. Le paiement sera déclenché dans un délai de 45 jours suivant l’envoi des pièces justifiants l’achèvement des travaux d’installation.

 

Aller plus loin :