Le coronavirus a eu raison de la production française de Renault et des activités européennes de PSA. Les deux constructeurs ont décidé de fermer les deux voitures électriques les plus populaires du marché français : la Peugeot e-208 et la Renault ZOE.

Dès janvier en Chine, la crise du coronavirus avait mis à terre la production automobile, dans les régions de Wuhan, Shanghai et Pékin. C’est désormais en Europe que l’épidémie se répand, sous le nouveau nom Covid-19. Petit à petit, le monde automobile ralentit. PSA et Renault ont pris des mesures radicales ce lundi.



Aucune e-208 produite pendant deux semaines

PSA a tout simplement décidé de fermer ses usines en Europe, et de façon progressive. Dès le 19 mars, le site de Trnava (Slovaquie), responsable de la production de la Peugeot 208 électrique et de ses cousines thermiques, sera fermé. Le constructeur indique que cette suspension continuera jusqu’au vendredi 27 mars. Ce minimum variera en fonction de l’aggravation de la crise en cours.

Évidemment, cela concerne également les autres productions électrifiées du groupe français. Les DS 3 Crossback E-Tense et Opel Corsa-e seront arrêtées dans leurs usines respectives, à Poissy et Saragosse (Espagne), dès ce mardi 17 mars. Les Peugeot 3008 Hybrid, Opel Grandland X Hybrid4 (Sochaux), Peugeot 508 Hybrid, DS 7 Crossback E-Tense (Mulhouse), et Citroën C5 Aircross (Rennes) sont aussi concernées. Ces modèles hybrides rechargeables ne seront plus assemblés ce mardi et durant ces deux prochaines semaines. Seule la Citroën C-Zero, assemblée au Japon, passe entre les mailles du filet sanitaire.

Renault suspend sa ZOE, Volkswagen sa triplette électrique

Le groupe Renault a indiqué dans la foulée la fermeture de ses sites français. Parmi eux, celui de Flins qui est responsable de la production de sa star électrique, la Renault ZOE.  La mise à l’arrêt des chaînes d’assemblage interviendra dès ce lundi 16 mars au soir et « jusqu’à nouvel ordre ». L’utilitaire Kangoo Z.E. est bien entendu également arrêté. A ce stade, l’autre électrique du Top 3 français, la Tesla Model 3, n’est pas concernée, puisque l’usine américaine de Fremont continue de fonctionner. Les livraisons devraient également se poursuivre normalement, le constructeur invitant ses clients à « venir seul » au moment de la remise des clés.

Les Kia e-Niro (Corée du Sud), BMW i3 (Allemagne), et Hyundai Kona electric (République Tchèque) ne sont pas encore menacées. Enfin, Volkswagen a arrêté ses activités en Slovaquie, le pays ayant décrété l’état d’urgence. Ce sont les Seat Mii electric, Skoda Citigo e iV et Volkswagen e-up! qui en pâtissent, assemblées à Bratislava.

Quelles conséquences ?

L’arrêt de la production des deux principaux modèles électriques entraînera des retards de livraisons. De plus, en France, les activités non-nécessaires sont interdites et les déplacements déconseillés au possible. Ainsi, les concessions automobiles fermées ne peuvent plus livrer, ni même accueillir les futurs clients. Ceci nous a été confirmé chez PSA, qui ne prend plus de commandes « avant la reprise de la production ». Même chose chez Renault, qui continuera de livrer quelques ZOE, mais au compte-gouttes.

Le marché automobile va ainsi chuter drastiquement en cette fin mars 2020. Il reste à savoir jusqu’à quand durera cette crise du coronavirus, qui ne devrait pas se tarir avant plusieurs semaines.

Tesla Model 3 livraison europe

Chez Tesla, c’est « business as usual », les livraisons et la production continuant.