Censé incarner l’offensive mondiale de Volkswagen sur le segment de la voiture électrique, l’ID.4 démarre timidement en Chine où il peine à trouver son public.

Un « démarrage inquiétant »… selon des sources internes au constructeur citées par Reuters, le Volkswagen ID.4 est loin de rencontrer le succès escompté en Chine. Lancé il y a deux mois sur le plus grand marché automobile au monde, le SUV électrique de Volkswagen n’a été écoulé qu’à 1 213 exemplaires au cours du mois de mai. C’est 200 de moins qu’en avril. « Les ventes sont bien en deçà des espoirs initiaux », ont avoué quatre sources proches du sujet.

Des usines à 10 % de leur capacité

En Chine, le géant allemand s’est associé au constructeur national SAIC pour fabriquer l’ID.4 X, une version légèrement plus grande que celle proposée sur le marché européen. À peine différente, la version ID.4 Crozz est industrialisée par une coentreprise distincte établie avec FAW.

Alors qu’il tablait sur 50 000 à 60 000 ventes en Chine dès cette année sur chacune des versions commercialisées, le groupe allemand a dû revoir ses objectifs à la baisse. Selon trois sources citées par Reuters, les sites de production des deux partenaires fonctionneraient actuellement à moins de 10 % de leur capacité.



Un SUV électrique pas assez technologique ?

Pour les analystes, ces résultats catastrophiques s’expliquent par l’arrivée tardive du constructeur sur un segment devenu ultra-concurrentiel. Dépassé par le Tesla Model Y, industrialisé à Shanghai depuis fin 2020, le Volkswagen ID.4 doit également composer avec la concurrence de constructeurs locaux désormais bien implantés.

Autre facteur pointé du doigt : un manque de technologies embarquées dont les consommateurs chinois sont friands. Tesla mais aussi de nombreuses marques chinoises comme Nio et Xpeng ont fait de leurs technologies avancées de véritables argumentaires de vente. À l’opposé, le SUV de Volkswagen fait pâle figure. « La voiture a l’air bien, mais je sais qu’elle n’est pas assez intelligente », a résumé un conducteur chinois qui a finalement opté pour une Tesla Model 3.