Désireuse de réduire sa dépendance à son partenaire historique Panasonic, la marque californienne travaille au développement de ses propres cellules via un laboratoire secret situé à quelques minutes de son site de Fremont.

Selon le site américain CNBC, qui cite le témoignage de plusieurs employés, le constructeur aurait mis en place un laboratoire « secret ». Installé à quelques minutes de l’usine de Fremont, celui-ci ménerait des travaux intensifs pour le développement de cellules batteries améliorées.

Se basant sur la technologie mise au point par Maxwell, une société qu’il a racheté en début d’année, le constructeur travaillerait sur une nouvelle génération de cellules mais aussi sur des procédés permettant de les produire à grande échelle. La marque, qui dispose également d’un centre de recherche sur les batteries au Canada, avait déjà publié le mois dernier plusieurs offres d’emplois pour trouver des ingénieurs dans le domaine de la production de cellules.

Pour Tesla, qui n’a pas souhaité commenter l’information, l’objectif est de réduire sa dépendance vis-à-vis de son fournisseur historique : Panasonic. Il s’agit aussi d’arriver à accroître ses capacités de production. En début de mois, Elon Musk indiquait que la marque était ralentie par des problèmes d’approvisionnement en cellules.

Publicité


Publicité