Tesla Model 3 Performance rouge 2021

Afin de s’incruster dans une niche de bonus écologique, Tesla lance timidement une version spéciale de la Model 3 Autonomie Standard.

La grille tarifaire des véhicules Tesla est la plus évolutive du marché. Et c’est notamment le cas de celle de la Model 3, le véhicule de la marque le plus vendu à travers le globe. Mais pour répondre aux critères des primes gouvernementales, la marque américaine serre un peu plus les prix en trouvant de nouvelles parades. Cela a notamment été le cas en début d’année en France où la baisse de prix de la berline a permis à certains clients d’accéder au bonus de 7 000 €.

Cette nouvelle partie de yoyo tarifaire se retrouve aujourd’hui sur le catalogue canadien de la Tesla Model 3. Un marché où le gouvernement autorise une aide financière pour toute acquisition d’une voiture électrique avec un prix de base inférieur à 45 000 $ (avant frais de livraison) et un prix de vente inférieur à 55 000 $ après options.



Une autonomie limitée pour une économie de 6 601 $

Afin de rentrer dans les critères d’attribution de la prime canadienne, Tesla a dévoilé une nouvelle version de la Model 3. Mais pas question d’offrir une version sans contrepartie : pour bénéficier des aides locales, les clients devront choisir la Tesla Model 3 Autonomie Standard en cochant la nouvelle déclinaison, qui limite l’autonomie à 151 km et supprime de fait l’Autopilot (en option au prix de 4 000 $). Le prix de vente dégringole alors à 44 999 $.

La stratégie de Tesla est étonnante : d’après le site du gouvernement canadien, les versions plus coûteuses de ces voitures sont aussi admissibles, dans la limite d’un prix de vente de 55 000 $. Avec un prix de 51 600 $ avant frais divers, la Tesla Model 3 Autonomie Standard Plus, équipée de l’Autopilot et profitant d’une autonomie de 423 km, peut donc bénéficier de l’aide de 5 000 $. La différence entre ces deux versions est donc de 6 601 $, alors que l’autonomie perd 272 km !