Associé au déploiement d'une première station de ravitaillement opérée par Air Liquide, la Société du Taxi Electrique Parisien (STEP) s’apprête à déployer plusieurs dizaines de taxis alimentés à l’hydrogène à Paris.

Après l’électrique et l’hybride rechargeable, Paris mise maintenant sur l’hydrogène pour accélérer la transition énergétique de ses taxis. Alors qu’Air Liquide vient d’inaugurer une première station de ravitaillement à Paris intra-muros, la Société du Taxi Electrique Parisien (STEP) annonce le déploiement d’une flotte de plusieurs dizaines de taxis fonctionnant à l’hydrogène.

Une station à hydrogène sur le Cours Albert Ier

Installée à l’occasion de la COP21, la station d’Air Liquide est située au cœur de la capitale, Cours Albert Ier sur le parking du Pont de l’Alma, et doit permettre de ravitailler la future flotte de la STEP.

«  Je me réjouis de ce partenariat avec la start-up STEP. Cette première station nous permettra de mieux faire connaître au grand public les bénéfices de l’hydrogène comme énergie propre pour les véhicules » a expliqué François Darchis, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide supervisant l’innovation.



En 2016, Air Liquide compte renforcer son maillage et annonce la création d’un « réseau permanent de stations à hydrogène » sur l’ensemble de la région parisienne.

70 taxis à hydrogène d’ici un an

Baptisée « hype », la flotte de la STEP sera initialement constituée de cinq exemplaires du Hyundai ix35. Produit en petite série, le Hyundai ix35 est alimenté par deux réservoirs embarquant jusqu’à 5,64 kg d’hydrogène à 700 bars et autorisant jusqu’à 500 km d’autonomie. D’ici un an, la société disposerait d’une flotte de 70 véhicules puis plusieurs centaines d’ici à 2020.

Un beau programme qui nous laisse quelque peu sceptique… Fondée en 2009, la STEP annonçait déjà l’arrivée de 200 taxis électriques – des Citroën C-Zero – dans les rues de la capitale pour 2012. On les attend toujours…