La marque présentera de nombreux véhicules, comme l’utilitaire électrique EQV et des versions hybrides rechargeables inédites.

L’édition 2019 du Salon de Francfort semble en berne pour certains, mais pas chez Mercedes-Benz. Le constructeur allemand aura du beau monde, avec en figure de proue un nouveau concept-car. Annoncé comme représentant de la sous-marque électrique EQ, il se murmure qu’il anticipe la grande EQS. Homologue à batteries de la Classe S, ce modèle est attendu au mieux en 2021. Il concurrencerait la Tesla Model S, mais aussi les futures Audi e-tron GT, Jaguar XJ ou l’hypothétique BMW i7.

Sans surprise, nous verrons également la version de série de l’EQV. Bien que le communiqué évoque étrangement une « berline 100% électrique à haute capacité », il s’agira bien de la fourgonnette dérivée du Classe V. D’une autonomie de 400 km WLTP grâce aux batteries de 100 kWh, ce modèle sera puissant de 150 kW/204 ch.

Et des hybrides rechargeables

Certaines variantes « plug-in » ont disparu du catalogue ces derniers mois. Or la firme à l’Étoile corrigera le tir, en promettant de « nouvelles déclinaisons » à Francfort. On peut y espérer le retour des GLC et GLE avec bloc essence voire diesel, et pourquoi pas une Classe A hybride rechargeable « A220e ». Elles rejoindront les Classe C et E 350 e (essence) et 300 de (diesel). Enfin, la filiale Smart présenterait sa Fortwo restylée, seulement disponible en version électrique.

Publicité


Publicité