Face à la pénurie de puces électroniques, Renault a été contraint de suspendre pour quelques jours la production de sa citadine électrique.

Les temps sont durs pour l’industrie automobile. Alors que la crise sanitaire impacte déjà fortement le marché, les constructeurs doivent également faire face à une pénurie de puces électroniques qui affecte fortement les calendriers de production. La Renault ZOE est l’un des derniers modèles à en faire les frais.

Ce vendredi, un porte-parole du groupe a confirmé à Reuters que la production de la citadine allait être arrêtée pour quelques jours. Le constructeur vise un redémarrage de l’activité mercredi, le temps de récupérer le stock de pièces essentielles à la poursuite de la production.

L’industrie automobile fortement impactée

La Renault ZOE est loin d’être le seul modèle impacté par cette pénurie. En Espagne, Renault a également décidé de suspendre durant plusieurs semaines la production de ses sites de Palencia et Valladolid. Ces derniers assemblent des moteurs, mais aussi des véhicules comme le Captur, la Megane ou le Kadjar. Toyota, Stellantis ou encore Volkswagen connaissent les mêmes problèmes.

Mondiale, la crise des semi-conducteurs affecte lourdement l’ensemble des constructeurs automobiles. Partie pour durer, elle pourrait entraîner la perte de 10 à 12 % de la production automobile mondiale cette année.