Selon la presse locale, Hyundai entamera cet été d’importants travaux au sein de son usine d’Asan, en Corée du Sud, pour accueillir la production de sa nouvelle berline Ioniq 6.

Chez Hyundai, la nouvelle offensive électrique est en marche. Alors que la Ioniq 5 investit progressivement les concessions, la marque prépare déjà l’arrivée du prochain membre de la famille Ioniq.

Inspirée du concept Prophecy et basée sur la nouvelle plateforme e-GMP, la Ioniq 6 sera lancée en 2022. D’après le Korea Herald, c’est le site de Asan qui a été retenu pour assurer son industrialisation. Actuellement dédié à la production des berlines thermiques Sonata et Grandeur, celui-ci dispose d’une capacité de production de 300 000 véhicules par an. Pour certains observateurs, l’arrivée de la Ioniq 6 se fera au détriment de la Sonata dont les ventes ont largement diminué au cours des derniers mois.

Selon le journal coréen, le constructeur va profiter des vacances estivales pour fermer l’usine pendant un mois. Un temps qui sera consacré à la préparation du site. Des sources anonymes ont précisé au journal qu’une seconde phase pourrait suivre en novembre.



Pour Hyundai, le choix de l’usine d’Asan n’est pas le fruit du hasard. « La Ioniq 6 sera de taille similaire à la Sonata, ce qui permettra à l’entreprise de changer plus facilement de chaîne de production », explique Lee Hang-gu, analyste au Korea Automobile Technology Institute. Autre détail important : la proximité de l’usine d’Ochang où LG Energy Solution assure la fabrication des batteries.