Hyundai Ioniq 5

Essayer Hyundai Ioniq 5 ?

Configurez votre véhicule Hyundai Ioniq 5 ou demandez un essai gratuitement.

Pour optimiser l’autonomie de ses électriques, Hyundai se rapproche de Michelin dans le cadre d’un développement conjoint des pneus.

Outre les différentes considérations techniques pour améliorer l’autonomie et les performances des voitures électriques, les pneus ont une importance capitale. Manufacturiers et constructeurs ont bien compris les enjeux et reviennent dans le segment. De son côté, Hyundai rempile avec Michelin pour développer une prochaine génération de pneus.

Ce nouvel accord fait suite à un premier partenariat de cinq ans avec les deux entités autour d’un partage d’expérience et de développement conjoint de nouveaux pneus adaptés aux voitures électriques. En tout état de cause, les gommes doivent présenter les mêmes performances que les voitures thermiques. Mais elles prennent une dimension plus importante sur les véhicules électriques.

Hyundai va aussi penser aux pneus des voitures autonomes

Les entreprises devront donc trouver la juste balance des caractéristiques pour présenter des pneus silencieux et efficient, sans compromettre l’adhérence. Aussi, Hyundai précise que le respect de l’environnement sera au centre du cahier des charges, à l’image du Michelin e-Primacy.

À lire aussi Michelin étudie des pneus fabriqués à partir de plastique recyclé

Mais Hyundai et Michelin s’intéresseront à des technologies pouvant contribuer au développement des voitures autonomes, avec par exemple un système de surveillance en temps réel des gommes. Rappelons que la Hyundai Ioniq 5 repose exclusivement sur des pneus Primacy 4, tout comme le Hyundai Kona Electric, ce qui lui a permis d’augmenter son autonomie WLTP de 35 km en délaissant ses Nexen NFera SU1.