Le groupe automobile coréen fait la paire avec la startup américaine Canoo pour concevoir une plateforme dédiée aux futurs véhicules électriques Hyundai et Kia, dont des taxis volants.

Canoo a surpris le petit monde de l’automobile avec sa navette autonome électrique, révélée en septembre 2019. Avec sa plateforme originale, la startup californienne a séduit Hyundai, le 4ème constructeur mondial.

Pour véhicules urbains principalement, voire volant ?

Le groupe coréen concevra ainsi une plateforme pour voitures électriques avec Canoo. Ce dernier apportera son expertise sur le châssis « planche de skateboard », les véhicules venant adopter une enveloppe Hyundai ou Kia. Le but sera de concevoir des modèles divers sur une même base, et ainsi de baisser le prix.

Les véhicules visés seront essentiellement des citadines électriques, et pourquoi pas autonomes. Mais pas que, puisque Hyundai évoque des « PBV » (Purpose Built Vehicles), soit des véhicules originaux pour pôles urbains. Le constructeur avait présenté un exemple avec le taxi volant présenté au CES de Las Vegas en janvier 2020. Pas d’utilitaire en vue, il précise en outre que ses véhicules commerciaux restent réalisés en coopération avec la société britannique Arrival.

Publicité


A ce stade, aucune date de lancement d’un premier véhicule Hyundai/Kia à base Canoo n’a été communiquée. De son côté, la firme américaine prévoir de lancer sa navette en 2021. Le géant automobile réaffirme en parallèle ses investissements dans l’électrique au sein d’une enveloppe totale de 80 milliards d’euros sur 5 ans.

Canno plateforme automobile électrique

La plateforme de voitures électriques de Canoo

Publicité