Véhicule utilitaire Arrival

Le groupe automobile coréen Hyundai a annoncé le financement de 100 millions d’euros dans la startup britannique Arrival, développant des véhicules commerciaux électriques.

Depuis quelques semaines, Hyundai multiplie les annonces dans l’électrification. Pour assurer son objectif de figurer dans le top 3 de l’industrie automobile électrique, le groupe coréen a confirmé un nouvel investissement.

Des fourgonnettes nouvelle génération

Hyundai a ainsi déclaré financer une startup britannique, répondant au nom d’Arrival, à hauteur de 100 millions d’euros. Inconnue du grand public, cette dernière développe une plateforme pour utilitaires électriques. Le Coréen précise qu’il « utilisera les technologies Arrival », notamment pour « les services de mobilités et l’électrification de ses flottes. »

En effet, Hyundai, intégrant Kia, promet de vendre 560.000 véhicules électriques d’ici 2025, et d’électrifier toutes les gamme pour 2030. Avec 110.000 voitures à hydrogène en supplément, la firme veut ainsi défier Tesla et l’ogre Volkswagen. De son côté, Arrival profitera de l’expertise et de la dimension mondiale de son nouveau partenaire.



Fondée en 2015, l’entreprise basée à Londres prévoit de construire des « micro-usines », façon Local Motors ou XEV, en 3 mois. Ses véhicules utilitaires électriques, visant les flottes, seraient « autant sinon moins chers que le thermique ». Pour le moment, seul un concept virtuel existe, ayant déjà séduit UPS pour Paris et Londres.