La Gigafactory de Tesla située en Allemagne continue de connaître une naissance difficile. Déjà en proie à des problèmes de permis de construire, l’usine européenne de la marque pourrait connaître d’autres soucis. C’est désormais la fourniture d’eau qui pose question en cas d’expansion de l’usine.

On le sait depuis l’an dernier, la construction de la Gigafactory Berlin de Tesla n’est pas un long fleuve tranquille. Au centre d’une lutte au sujet du permis de construire, elle a également connu divers retards de construction. Le projet a reçu des subventions plus faibles que prévu, ce qui n’a pas aidé à sa mise en place.

C’est aujourd’hui l’avenir de l’infrastructure qui est en doute, et notamment la possibilité de la faire évoluer. L’entreprise d’Elon Musk continue la construction de son usine européenne contre vents et marées, mais divers problèmes se posent.

Selon un rapport de Frontal21, du média ZDF, ce sont les ressources d’eau qui pourraient manquer pour la construction. Ainsi, la compagnie Wasserverband Strausberg-Erkner (WSE), qui fournit l’eau au projet, voit des limites dans le projet.



Interdire l’agrandissement de la Gigafactory pour rationner l’eau

Le ministre de l’Environnement du Brandebourg, Axel Vogel, a assuré que l’eau serait suffisante pour débuter la construction. « Mais si on devait aller plus loin, les développements pourraient ne pas se faire », a-t-il ajouté. En effet, la Gigafactory Tesla fait craindre pour la consommation d’eau dans la région.

WSE avait donné son accord pour fournir la Gigafactory en eau sur une certaine quantité. Mais Tesla n’a apparemment pas signé ce contrat, prédisant que ce serait trop peu si l’usine venait à être agrandie.

L’usine pourrait utiliser 3,6 millions de mètres cubes d’eau par an après agrandissement, soit 30 % du volume d’eau de la région. Selon André Bähler, directeur de WSE, c’est trop pour assurer une fourniture d’eau correcte à toute la région. Si c’était le cas, la région pourrait simplement interdire à Tesla d’agrandir sa Gigafactory.