Lancée il y a quelques jours, la Ioniq 5 donne davantage d’informations sur sa batterie, qui sera fournie par SK Innovation.

Hyundai et ses batteries, une histoire tout feu tout flamme… Alors que les cas d’incendie sur les Hyundai Kona Electric se sont multipliés, la marque coréenne doit mener une large campagne de rappel. Toutefois, elle ne compte pas payer seule la facture et veut partager les frais avec LG Chem, le fournisseur de batterie.

Pour éviter d’entacher l’image de la nouvelle Ioniq 5, qui permettrait à la marque de devenir le premier constructeur de voitures électriques au monde, le groupe coréen aurait décidé de changer de fournisseurs de batteries. D’après le magazine coréen The Elec, ce sont SK Innovation et CATL qui s’occuperont de fournir les cellules pour les plateformes e-GMP.

Des batteries SK dans un premier temps

Toujours d’après le même média, c’est SK Innovation qui alimentera les premières plateformes produites. Ce qui laisse entendre que la Ioniq 5 disposera d’unités SK, comme le Hyundai Kona 64 kWh fabriqué en Europe. Les batteries CATL se retrouveront à partir de 2023 dans les deux autres modèles de la marque.

Rappelons que la Ioniq 5 propose deux batteries différentes de 58 kWh et 72,6 kWh, avec une autonomie de 480 km dans le meilleur des cas. Mais elle se distingue notamment par le système 800v de la plateforme, qui peut aller chercher une puissance de recharge DC de 220 kW (0-80 % de charge en 18 minutes).