La société chinoise eHang a présenté un taxi volant électrique et autonome. Comme d’autres start-ups, elle rêve de pouvoir lancer un modèle de mini avion électrique. Le projet, en développement depuis cinq ans, se dévoile un peu plus et promet une autonomie record.

Des géants Porsche et Boeing qui se sont associés aux start-ups beaucoup plus confidentielles, beaucoup d’entreprises rêvent de pouvoir développer des voitures volantes, et plus particulièrement des taxis aériens. C’est le cas de l’entreprise chinoise eHang qui cherche à se spécialiser sur le marché des taxis volants. La compagnie travaille ainsi depuis 2016 sur un de ces modèles, et a dévoilé le VT-30.

Il embarque huit propulseurs latéraux ainsi qu’un plus gros propulseur à l’arrière, pour plus de polyvalence. C’est ainsi ce qui lui permet de décoller et atterrir à la verticale, mais aussi d’atteindre les pistes de manière classique.

C’est un avion autonome biplace qui peut parcourir jusqu’à 300 km en une charge. Aucune vitesse n’a été annoncée, mais on sait en revanche que la batterie peut fonctionner 100 minutes consécutives.



Le taxi aérien eHang VT-30 est désormais au stade de prototype et continue les tests d’évaluation des systèmes. Ces derniers vont se poursuivre pendant plusieurs mois encore, et leurs conditions seront de plus en plus réelles.