Gamme BYD au Japon (2022)

Essayer BYD lance trois voitures électriques au Japon ?

Configurez votre véhicule BYD lance trois voitures électriques au Japon ou demandez un essai gratuitement.

Le champion de la voiture électrique chinois veut désormais se forger une légitimité internationale. Outre une arrivée progressive en Europe, il se lance sur le très exigeant, mais peu électrifié, marché japonais.

Dopé par la forte croissance des ventes de voitures électriques en Chine, BYD est passé en 2 ans du statut de « challenger ambitieux » à celui de « marque majeure du marché ». Une évolution qui ne vaut que pour son marché national. La marque est en effet quasiment inexistante à l’export, mais a entrepris depuis plusieurs mois un fort développement de cette activité. Bien entendu, avec des modèles électriques ou hybrides, puisque BYD a cessé la production de ses derniers véhicules essence au printemps.

La marque a commencé son débarquement en Europe et se rapproche peu à peu de la France. Mais notre continent n’est pas son seul objectif. BYD vient en effet de lancer son offre de voitures électriques au Japon. Un marché très exigeant où peu de marques étrangères parviennent à percer et qui est en outre encore peu ouvert à la voiture électrique.

Mais pour BYD, et pour l’industrie automobile chinoise, c’est un symbole. Les constructeurs japonais sont très fortement implantés en Chine. Être aujourd’hui en mesure de vendre des voitures modernes et sans concurrence peut être vu comme une revanche.

À lire aussi Chez BYD, l’essence, c’est déjà fini

BYD déjà bien présent au Japon

BYD n’est pas un nom inconnu au Japon. Le groupe y écoule depuis plusieurs années des batteries pour stockage d’énergie stationnaire (un marché important dans un Japon soumis aux coupures de courant suite aux typhons ou tremblements de terre), des chariots élévateurs électriques et surtout des bus. La marque chinoise représente aujourd’hui 70 % du marché du bus électrique dans l’archipel…

Trois premiers modèles électriques ont été retenus pour conquérir le marché japonais : la citadine Dolphin, le SUV compact Atto3 (Yuan Plus en Chine) et la berline Seal. BYD va progressivement déployer son réseau et ne communique aucun objectif de volumes. Dans le contexte du marché, des volumes annuels à 5 chiffres seront déjà une réussite.