Hyundai Ioniq5

Essayer Hyundai Ioniq 5 ?

Configurez votre véhicule Hyundai Ioniq 5 ou demandez un essai gratuitement.

Voilà déjà 12 ans que Hyundai a quitté le marché japonais, sans tambour ni trompette, faute de ventes suffisantes. Le constructeur coréen estime à présent que le passage aux véhicules zéro émission est une opportunité.

Au début des années 2000, Hyundai pensait que le niveau atteint par ses véhicules lui permettait d’attaquer le marché japonais. Mais ce marché est réputé comme étant l’un des plus fermés au monde. Les constructeurs nationaux y représentent en effet plus de 90 % des immatriculations, et les seules marques étrangères à y réaliser des volumes notables sont les marques de prestige. En 2010, la marque coréenne arrête les frais. Après un bon démarrage, les ventes n’ont cessé de chuter pour passer sous les 1 000 unités en 2008 et 2009. Au total, Hyundai aura vendu à peu près 15 000 voitures en 10 ans.

Hyundai pense que le contexte a évolué, et lui est désormais plus favorable. Le constructeur coréen mise en effet sur sa gamme électrique pour se déployer à nouveau au Japon. Le marché de l’électrique est très faible dans l’archipel. Mais c’est aussi à cause du manque d’offre de la part de constructeurs qui ne sont guère convaincus par la technologie. Les ventes ont néanmoins triplé en 2021… pour ne représenter que 20 000 des plus de 3 millions de voitures vendues. Cela signifie aussi que le potentiel est important, mais sans oublier que le mix énergétique du Japon est essentiellement composé d’énergies fossiles dans un pays qui reste marqué par l’accident nucléaire de Fukushima.

Électrique, et hydrogène

C’est la Ioniq5 qui va porter les efforts de Hyundai au Japon. Mais elle ne sera pas seule. Les autres modèles de la nouvelle gamme Ioniq viendront la compléter au fur et à mesure de leur sortie. Mais surtout, Hyundai proposera sur le marché japonais son SUV Nexo doté d’une pile à combustible. L’occasion donc de se confronter à Toyota, grand défenseur de cette technologie. Mais ici aussi sur des volumes très limités, puisque moins de 3 000 Mirai ont été immatriculées l’année dernière.

Prudent, Hyundai ne donne pour le moment aucun objectif de ventes…