Essayer Chez BYD, l’essence, c’est déjà fini ?

Configurez votre véhicule Chez BYD, l’essence, c’est déjà fini ou demandez un essai gratuitement.

Chantre de la voiture hybride et électrique depuis ses débuts, BYD possède aussi une large gamme de modèles essence. Enfin, possédait, puisque le constructeur chinois vient de mettre fin à la vente de ce type de motorisation.

En juin 2021, BYD avait déjà indiqué avoir stoppé tout développement de futurs modèles dotés d’un moteur essence. Puis le constructeur avait précisé que l’année 2022 serait probablement celle de la fin des ventes de ses modèles essence.

Bien qu’étant un des plus ardents défenseurs de la voiture électrique depuis de longues années, BYD réalisait encore il y a peu l’essentiel de ses ventes avec de bien classiques voitures à essence. Une de ses meilleures ventes était la berline F3, sorte de clone de Toyota Corolla. Mais BYD a fortement profité de la croissance des ventes de véhicules électriques en Chine. En 2021, la marque fondée par Wang Chuanfu en 1995 est devenue la 5ᵉ marque automobile chinoise sur son marché national et numéro un de l’électrique.

À lire aussi BYD Seal : la nouvelle tueuse de Model 3 en images

Et BYD est donc à présent une marque dédiée aux véhicules électrifiés. Électrifiés, et non pas électriques, car la gamme comporte encore plusieurs modèles hybrides rechargeables. En particulier avec la dernière génération du système hybride rechargeable Dual Motor DM-i qui laisse plus de place au moteur électrique dans son fonctionnement. Il fournit aussi ce système à d’autres constructeurs, comme Skyworth. Ce qui explique que BYD ne cesse pas la production de moteurs essence, mais simplement de modèles équipés d’un moteur essence non électrifié.

En mars 2022, BYD a vendu 104 878 voitures en Chine, toutes hybrides rechargeables ou électriques.