BYD Tang en Norvège

Essayer BYD Tang ?

Configurez votre véhicule BYD Tang ou demandez un essai gratuitement.

BYD a débuté sa conquête de l’Europe cet été en abordant la Norvège. Ce sont déjà 1 000 exemplaires du SUV électrique Tang qui ont trouvé preneur.

C’est au printemps 2020 que BYD a confirmé sa volonté d’entrer sur le marché européen. Le cap est mis sur la Norvège. La pandémie a retardé les plans de quelques mois, et les 100 premiers exemplaires du SUV électrique BYD Tang prennent la mer en juin 2021. Les clefs du tout premier BYD Tang officiellement livré en Europe sont remises au client le 12 août dernier. Par la suite, l’accueil du modèle par la presse spécialisée a été plutôt favorable.

Rappelons que le Tang est vendu en Norvège en configuration 7 places, 4 roues motrices et doté d’une batterie blade de 84 kWh qui lui procure une autonomie de 400 km en cycle WLTP combiné. En Chine, il est aussi proposé en versions essence ou hybride rechargeable.

1 000 exemplaires écoulés en 4 mois

Un peu plus de 4 mois après la livraison du premier exemplaire, le constructeur annonce avoir livré son 1 000e véhicule. C’est encore peu par rapport à d’autres modèles, puisqu’un Tesla Model Y s’est écoulé à près de 6 000 unités cette année et un Volkswagen ID.4 à 8 000. Mais le Tang est un modèle onéreux, vendu 599 900 couronnes (58 000 €). À ces niveaux de prix, un Mercedes EQC (644 000 NOK) a trouvé 3 700 clients cette année en Norvège, et l’Audi eTron (600 300 NOK) 5 400. Les débuts sont donc encourageants pour le constructeur même s’ils se révèlent en deçà de l’objectif de 1 500 exemplaires préalablement annoncé.