Le système Autopilot est l’un des dispositifs de conduite autonome les plus évolués. Mais l'est-il au point d’y accorder une confiance aveugle comme ce conducteur qui en a profité pour faire une sieste à bord de sa Model S ?

Profitant très régulièrement de mise à jour, le système Autopilot de Tesla se montre de plus en plus abouti, au point de friser la conduite entièrement autonome. Mais sa configuration actuelle permet déjà de profiter de tous les avantages de la conduite sans intervention humaine, au risque de ne pas faire sourire le justice.

C’est notamment le cas de ce « conducteur » au Canada, qui a fait la une de l’actualité en dormant à bord de sa Tesla Model S, lancée sur l’autoroute à près de 140 km/h. C’est le sergent Darrin Turnbull qui a découvert cette scène insolite après avoir été contacté par d’autres usagers de la route. Arrivé à la hauteur de la berline électrique, le policier a alors découvert les deux passagers complètement allongés sur les sièges avant sans regarder ce qu’il se passait devant eux.

Une simple comparution pour conduite dangereuse

Le conducteur a pu être intercepté par le sergent, se soldant par une rétention du permis de conduire pour une durée de 24 heures. Il devra passer devant le tribunal pour conduite dangereuse, en plus d’une amende pour excès de vitesse après une accélération intempestive de la voiture. Heureusement, aucun accident n’a eu lieu cette fois-ci, ce qui n’a pas toujours été le cas.

Permettant de faciliter la conduite au point de mimer l’utopie d’une conduite autonome, le système Autopilot offre la possibilité à certains inconscients de s’adonner à ce type de comportement. Très prochainement, Elon Musk dévoilera une évolution du système qui devra toutefois se confronter à la législation.